8 décembre 2017
Un ancien candidat conservateur conseille la police en matière de communications
Par: Denis Bélanger

Réjean Léveillé. Photo: Archives

La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent (RIPRSL) a retenu les services de l’ancien journaliste et candidat conservateur Réjean Léveillé à titre de conseiller en communications.

Réjean Léveillé cumule 40 ans d’expérience en journalisme. Il était chef d’antennes à TVA le week-end lorsqu’il a quitté la station au printemps de 2014. Il y a deux ans, il s’était présenté comme candidat dans la circonscription fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot sous la bannière du Parti conservateur du Canada. Le soir du scrutin, il n’avait toutefois obtenu que 16 % des voix, terminant quatrième derrière le néodémocrate, le libéral et le bloquiste.

M. Léveillé prendra le relais de Fadwa Lapierre qui assurait les fonctions à titre de pigiste depuis avril 2011. Elle avait annoncé en cours d’année qu’elle n’avait plus la disponibilité pour remplir les besoins de la Régie.

Réjean Léveillé travaillera pour la police seulement quelques heures par semaine, travail qui sera effectué à distance. Il fera également de la formation pour le nouveau porte-parole, Jean-Luc Tremblay, qui remplacera le sergent Pierre Tremblay maintenant à la retraite. M. Léveillé a déjà fait un mandat similaire à Montréal.

Le nouveau conseiller en communication travaillera à un taux horaire de 29,50 $. Son embauche a été approuvée par le comité exécutif de la Régie le 8 novembre dernier.

«Je suis très heureux d’avoir un homme de cette expérience qui va nous permettre d’être encore meilleurs en communication, a commenté le directeur de la Régie, Bruno Pasquini. On va aussi essayer de mettre davantage à jour notre site internet. M. Léveillé nous a d’ailleurs déjà donné des conseils en ce sens.»

Nouveau président

C’est le maire de Mont-Saint-Hilaire, Yves Corriveau, qui a été nommé nouveau président du comité exécutif de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, la semaine dernière. M. Corriveau prend la relève de l’ancienne mairesse de Contrecœur, Suzanne Dansereau, qui assumait le poste avant les élections. Mme Dansereau n’a pas sollicité de nouveau mandat à la mairie.

image