10 janvier 2020
Un agenda chargé pour la MRC en 2020
Par: Denis Bélanger

Les maires de la MRC de la Vallée-du-Richelieu réunis lors du dévoilement de la nouvelle identité visuelle. Photo gracieuseté

Les élus de la MRC de la Vallée-du-Richelieu ont un menu bien rempli de projets qu’ils souhaitent mettre de l’avant en 2020 au bénéfice de l’ensemble des 13 municipalités membres.

Publicité
Activer le son

Le premier projet en tête de liste est de répertorier les différents paysages pour y découvrir le caractère identitaire et le patrimoine paysager. « Des recommandations découleront de ce processus ainsi que la mise en place de moyens pour assurer la protection et la mise en valeur. Évidemment, nous allons aussi consulter les travaux qui ont déjà été faits par d’autres municipalités », a expliqué la mairesse de Belœil et préfète de la MRC, Diane Lavoie.

La MRC veut aussi lancer une campagne de marketing territorial afin de rendre la région plus attrayante aux yeux des touristes, des entreprises, de la main-d’œuvre et des familles. « C’est un projet qui se fait en collaboration avec d’autres MRC. Nous voulons développer une identité forte », a renchéri Mme Lavoie.

Dans le même ordre d’idée, la MRC veut faire rouler cet été la remorque gourmande pour mettre en valeur les produits de la région durant de grands rassemblements et événements. Inspirée de la Caravane des Cultures de la MRC des Jardins-de-Napierville, le projet vise aussi à améliorer l’accessibilité aux fruits et aux légumes frais dans les milieux plus éloignés ou mal desservis par le commerce de détail ainsi que de favoriser les saines habitudes de vie. Il devait prendre forme l’été dernier, mais l’organisation a dû repousser le projet à 2020.

Les employés de la MRC procèderont aussi au regroupement des offices municipaux d’habitation qui est devenue l’an dernier une compétence de l’organisme régional. « Nous voulons créer une synergie et une mobilité à l’intérieur de la MRC pour garder les gens à l’intérieur de la région. »

Les maires et les employés de la MRC travailleront aussi sur le déploiement du plan d’action pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale ainsi que sur l’avancement des dossiers du centre de tri régional des matières recyclables et de l’écocentre régional à Mont-Saint-Hilaire.

Retour sur 2019
Diane Lavoie a fait un bref retour sur l’année 2019 qui a été marquée par plusieurs réalisations pour la MRC. L’élue souligne notamment l’intégration du Centre local de développement (CLD) aux activités de la MRC et l’arrivée en poste de la nouvelle directrice générale Évelyne D’Avignon.

« Il y a eu aussi l’adoption de notre planification stratégique qui a mené à notre nouvelle identité visuelle. La MRC s’est retrouvée avec de nouvelles compétences, dont les boues et les fosses septiques, a énuméré Mme Lavoie. Nous avons aussi adopté la première politique d’égalité entre genres à la MRC. Nous sommes une des premières à agir de la sorte. »

image