17 avril 2015
Un accusé libéré
Par: Denis Bélanger
Le réseau de stupéfiants a été démantelé le 25 mars par la Sûreté du Québec et la Régie de police Richelieu–Saint-Laurent.

Le réseau de stupéfiants a été démantelé le 25 mars par la Sûreté du Québec et la Régie de police Richelieu–Saint-Laurent.

L’un des trois individus arrêtés en lien avec le réseau de trafic de stupéfiants, dont faisait partie le restaurant Mack’s de Belœil, a été libéré sous caution vendredi au palais de justice de Saint-Hyacinthe.

Il s’agit de Shawn Côté, 37 ans, de McMasterville. Il fait face à huit chefs d’accusation, dont trois pour trafic de stupéfiants. Il devra se présenter devant le tribunal le 6 juillet. Un dépôt de 2000$ a été effectué pour sa remise en liberté.

 

Shawn Côté doit notamment être à son domicile entre 21h et 5h sauf pour le travail ou une urgence médicale. Il ne peut non plus remettre les pieds au Mack’s.

 

Les deux autres accusés demeurent détenus. Maxime Ménard, l’un des propriétaires du Mack’s, doit revenir devant la cour mercredi (22 avril) pour son enquête de remise en liberté, qui a été reportée  plusieurs fois. L’homme de 29 ans de Belœil fait face à 12 chefs d’accusation, dont cinq pour trafic.

 

Pour sa part, Patrick Beauchamp de McMasterville revient devant le juge le 27 avril. L’homme de 39 ans de McMasterville fait face à 11 chefs, dont six pour trafic.

 

Le réseau de stupéfiants a été démantelé le 25 mars par la Sûreté du Québec et la Régie de police Richelieu–Saint-Laurent. Le réseau s’étendait aussi à un appartement de la rue Saint-François, à McMasterville.

image