28 mars 2018
Un 13e Festival d’été sous le signe du changement
Par: Denis Bélanger

Christian Faubert, Laurence Drouin-Halou et Sylvain Pelletier. Photo: Robert Gosselin

À l’occasion de sa 13e édition, qui sera présentée du 5 au 8 juillet au Mail Montenach, le Festival d’été de Belœil devient le Festibel et adopte cette année une nouvelle image, un nouveau logo et une nouvelle stratégie de marketing.

Festi-Bel était le nom d’un événement culturel qui s’est déroulé dans le Vieux-Belœil de 1999 à 2002 et promu par Jean-François Poulin et Pierre Toutant. Le président du conseil d’administration du Festibel (Festival d’été de Belœil), Christian Faubert, assure que l’organisation peut légalement utiliser l’appellation. «Nous avons vérifié, ce n’était pas enregistré. C’était un nom logique, ça définit beaucoup ce qui se passe», ajoute M. Faubert.

Vente à l’aveugle
Pour la première fois de l’histoire du festival, des bracelets-passeports seront mis en vente dès jeudi alors que la programmation ne sera dévoilée officiellement que le 5 avril. Les responsables du festival ont toutefois indiqué que plus de 25 artistes ou groupe se produiront sur scène pendant les quatre jours de l’événement.

Cette stratégie de vente à l’aveugle, qui fait en sorte que le prix est plus bas avant le dévoilement des artistes, a notamment été utilisée par les organisateurs du Festival de la gibelotte de Sorel-Tracy.

«Nous apportons des choses neuves cette année. La vente à l’aveugle est une idée de marketing dans le but de susciter un intérêt pour la vente», ajoute M. Faubert.

Nouvelle équipe
L’année 2018 en aura vraiment été une de nouveautés et de grands changements pour le Festival. Rappelons qu’en décembre dernier, le fondateur Marc-André Bellemarre avait quitté l’organisation pour des raisons personnelles.

Le conseil d’administration a profité d’un point de presse lundi aussi pour présenter la nouvelle équipe de direction, composée de Sylvain Pelletier à la programmation et à la production, de Laurence Drouin-Halou aux communications et de François St-Pierre aux finances et concessions.

Notons que la Ville de Belœil a annoncé lundi qu’elle verserait un montant de 10 000 $ pour l’organisation du Festival.

Pour info: festibel.billetteriealacarte.com.

image