26 novembre 2020
TVR9 perd plus du quart de son financement
Par: Denis Bélanger

TVR9 a eu des revenus de 269  319 $$ en 2019.

TRV9 diffuse notamment l’émission d’actualité Le Régional.

La télévision communautaire de la Vallée-du-Richelieu, TVR9, vient de perdre environ 62 % de son financement provenant de son principal bailleur de fonds, Vidéotron. L’avenir de la station est assuré à court terme, mais la situation pourrait s’avérer plus critique à long terme, de l’avis des administrateurs de la station.

Publicité
Activer le son

En 2019, TVR9 avait reçu de Vidéotron 120 000 $ alors que son budget de fonctionnement s’élevait à 268 206 $. La perte de financement est effective depuis septembre dernier. La décision est toutefois peu surprenante, car le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a revu ces dernières années les règles en matière de financement des télévisions communautaires.

« Le CRTC n’oblige plus depuis quelques années les grands réseaux à financer la télévision communautaire. Vidéotron a coupé une partie du financement de sa chaîne communautaire MAtv, qui a par la suite redistribué le reste de l’argent disponible aux télévisions communautaires de la couronne sud », souligne la directrice de TVR9, Julie Cusson.

Cette dernière ajoute que la situation n’a pas entraîné de pertes d’emploi. « TVR9 vivait déjà une restructuration administrative; personne n’est affecté pour l’instant. Pour les deux prochaines années, il n’y a pas de danger. Mais par la suite, nous ne savons pas où tout ça s’en va et quand le lien sera coupé complètement avec les grands réseaux. »

Une cellule de crise a été formée, dont un comité d’action impliquant le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, et le député de Belœil–Chambly, Yves-François Blanchet. Un autre sous-comité a été fait pour travailler sur la planification stratégique. « Nous sommes en train de nous repositionner. Nous voulons pousser certains volets, comme les projets corporatifs. Il faut développer des revenus autonomes. La Fédération des télévisions communautaires autonomes du Québec, qui nous représente, est en train de regarder pour une plateforme web où nous aurions accès à toutes les stations », ajoute Mme Cusson.

La communauté prête à aider

TVR9 a également interpelé la MRC de la Vallée-du-Richelieu, qui lui a versé depuis 2017 un montant de 257 000 $. Le 25novembre, à l’occasion de l’adoption des prévisions budgétaires de 2021, la MRC devrait indiquer comment elle entend appuyer et aider financièrement TVR9 pour la suite des choses.

« Le conseil de la MRC entend et comprend les besoins financiers de TVR9. Nous croyons qu’il est capital de donner accès à de l’information locale de qualité », a commenté la préfète de la MRC et mairesse de Belœil, Diane Lavoie.

De son côté, Simon Jolin-Barrette invite tous les acteurs socioéconomiques de la région ainsi que les citoyens à participer aux initiatives de financement de la télévision communautaire. Il rappelle aussi que le gouvernement a, depuis le début de la pandémie, augmenté les placements publicitaires dans les médias communautaires et également devancé les versements de l’aide au fonctionnement pour les médias communautaires.

« Il s’agit d’un média important pour notre communauté. Les médias de proximité contribuent à offrir de l’information locale de qualité. L’accès à de l’information diversifiée est primordial pour notre démocratie » renchérit M. Jolin-Barrette.

Brèves explications

De son côté,Vidéotron a expliqué que le financement des médias locaux représente un défi de taille et pose de grandes réflexions « sur la façon de bien répartir les ressources mises à notre disposition pour en assurer le maintien ».

« Depuis 2017, le CRTC permet une nouvelle répartition de la contribution à la programmation communautaire en permettant un partage entre la télévision communautaire et la production de nouvelles locales, a répondu par courriel  Vidéotron. Le transfert de fonds de MAtv Montréal vers les informations locales est donc une décision prise dans un souci d’appuyer autant la télévision communautaire que la production de nouvelles locales et d’assurer l’accès à de l’information de qualité. »

image