6 novembre 2019
Trois profs d’Innova Danse à Révolution
Par: Denis Bélanger
Roxane Duchesne-Roy, Alexandre Carlos et Joëlle Bourdeau. Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

Roxane Duchesne-Roy, Alexandre Carlos et Joëlle Bourdeau. Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

Professeur au Studio Innova Danse de Saint-Basile-le-Grand, Alexandre Carlos a été retenu pour faire partie de la deuxième saison de Révolution, l’émission de téléréalité diffusée à TVA. Le danseur de 29 ans est toujours en lice au concours de danse, ayant survécu ce dimanche au face à face.

Au départ, ils ont été 4000 danseurs à s’inscrire aux auditions non télévisées tenues au printemps. Le champ a été réduit à environ 80 pour la phase finale des auditions qui ont été diffusées. Seulement 40 avaient l’opportunité de continuer l’aventure. Pour passer à l’étape suivante, les participants devaient obtenir trois votes des maîtres au terme de chaque prestation.
« Ça a pris du temps de les avoir, mais on les a eus, ajoute Carlos qui fait ce concours avec Alex Francoeur pour former le duo des Alex. Ça a été difficile de former un duo en si peu de temps. Mais Alex et moi on a été capable de se mettre au même niveau que les autres et nous avons passé une audition super joyeuse. »
Celui qui se spécialise en danse contemporaine admet que l’expérience de Révolution le sort complètement de sa zone de confort. « C’est stressant et [en position] vulnérable. Je suis habitué de faire des chorégraphies qui durent plus longtemps. [À l’audition], nous avions une minute; j’avais l’impression de ne pas tout montrer ce que je peux faire », explique Alexandre, enseignant à Innova Danse depuis 4 ans.
La tension et le stress étaient d’ailleurs visibles à l’écran dimanche au terme du duel qui a opposé les deux Alex à Véronique Giasson. Après la décision de chaque maître, chaque camp avait un vote de son côté et c’est le dernier juge qui a dû trancher le débat. « Quel moment on a vécu! Un face à face de feu. Merci aussi, Véronique, pour ce moment de scène que je me rappellerai à jamais », a publié Alexandre Carlos sur sa page Facebook.
Alexandre Carlos a déjà participé à l’émission So You Think You Can Dance, sans apprécier son expérience. « Je n’avais plus envie de le faire, je suis parti. Révolution est plus relax et familial et mieux pensé. La compétition est agréable. Tu ne sens pas les caméras et tu ne prends pas conscience que tu fais un show. »

D’autres profs l’ont essayé
Alexandre Carlos n’était pas le seul représentant d’Innova Danse à s’être inscrit au concours. Joëlle Bourdeau, de Belœil, a aussi été retenue pour la phase finale des auditions. Même si elle n’a pas été retenue après son passage devant la caméra, elle a adoré son expérience et a reçu aussi de très bons commentaires.
« L’expérience de danser devant les maîtres a vraiment été cool. C’était un défi personnel que je m’étais lancé. Moi, je fais de la danse urbaine, un style moins propice en solo. C’était un gros défi pour moi d’ailleurs d’être seule, je n’avais jamais dansé en solo. J’allais vraiment là pour m’amuser et c’est mission accomplie. »
Pour se préparer à Révolution, Alexandre Carlos et Joëlle Bourdeau ont pu profiter des précieux conseils de leur collègue Roxane Duchesne-Roy, qui enseigne aussi à Innova Danse. Cette dernière a été de l’aventure l’an dernier à la première émission et s’était rendue jusqu’au face à face. « Je garde un bon souvenir de cette expérience, souligne Joëlle. Personne ne connaissait vraiment l’émission à l’époque et nous ignorions l’ampleur que ça prendrait. On se lançait les deux dans le vide. Finalement, c’est une super émission pour démocratiser la danse. »
« Roxane nous a beaucoup aidés. Le meilleur conseil qu’elle nous a donné est de bien incarner nos personnages pour que nos émotions et notre propos ressortent bien sur scène », d’ajouter Alexandre Carlos.

image