1 décembre 2017
Travaux d’infrastructures sur le chemin de la Montagne pour le Spa
Par: Denis Bélanger

Une section complète du chemin de la Montagne à Mont-Saint-Hilaire sera fermée à la circulation du 4 au 7 décembre pour permettre la réalisation de travaux d’infrastructures devant le Strom Spa Nordique.

Les travaux consistent à installer une vanne sur le réseau d’aqueduc principal en façade du 641, chemin de la Montagne, ce qui impliquera de creuser le chemin. Les travaux sont essentiels afin que le Spa puisse respecter les exigences de son assureur et les normes de sécurité en vigueur concernant la pression et le débit d’eau recommandés pour les gicleurs.

La porte-parole de Mont-Saint-Hilaire, Isabelle Marnier, explique de son côté les raisons qui ont amené la municipalité à fermer la rue. «Dans le cas présent, l’ampleur des travaux (excavation dans la chaussée) nécessite la fermeture du chemin et l’aménagement d’un chemin de détour. Cela permettra également que les travaux soient effectués en toute sécurité autant pour les résidents, les automobilistes et les ouvriers sur le chantier. Divers scénarios ont été envisagés afin d’éviter la fermeture complète du chemin de la Montagne. Malheureusement, aucun d’entre eux ne s’est révélé satisfaisant.»

L’accès au chemin de la Montagne se fera par le chemin Ozias-Leduc jusqu’au numéro 641 et par le chemin Rouville de Saint-Jean-Baptiste jusqu’au numéro 723.

La municipalité a pris plusieurs moyens pour informer les citoyens des travaux. En plus des tribunes virtuelles, une série d’appels automatisés a été planifiée et des accroches portes ont été distribués par l’entrepreneur aux résidents touchés par la coupure d’eau. La signalisation a été installée cette semaine.

Ouverture l’an prochain

Rappelons que le spa est fermé depuis le 26 décembre à la suite d’un violent incendie qui a rasé la vieille partie. Ça a été un dur coup pour les propriétaires alors qu’ils venaient d’inaugurer un agrandissement. L’objectif est une réouverture vers la fin de l’hiver 2018 ou au début du printemps. On visait au départ le début 2018, mais le chantier a été retardé.

En fait, le comité consultatif d’urbaniste de la Ville avait recommandé d’augmenter de 2,5 mètres la hauteur du bâtiment pour permettre un toit en pente pour l’harmoniser avec les édifices voisins. La dérogation mineure devait être adoptée en début août, mais plusieurs citoyens sensibles au dossier du développement dans la zone-A16 se sont montrés inquiets devant cette augmentation de hauteur. Les élus avaient accepté de reporter la décision pour prendre le temps de l’expliquer aux citoyens. La dérogation a finalement été adoptée à la fin août.

Malgré ce retard, l’un des propriétaires du Spa, Guillaume Lemoine, estime que le chantier se déroule bien. «Ça va rondement. Ça va aussi très bien avec l’entrepreneur. Nous avons hâte de revenir. Il y aura plus de nouveautés, souligne M. Lemoine. L’agrandissement de l’accueil et la reconfiguration de l’espace permettront d’éviter l’attente à l’entrée lors des périodes achalandées. Le bistro offrira également une plus grande capacité d’accueil. Une salle de détente dans le noir ainsi qu’une nouvelle salle panoramique vitrée avec vue sur la montagne feront partie des ajouts à l’expérience.»

image