11 mars 2021
Toyota Prius Prime : le compromis
Par: Marc Bouchard

J’ai toujours cru que les besoins des automobilistes de la région étaient un peu différents. Parce que souvent, notre randonnée quotidienne est un peu plus longue que la moyenne, et nous devons donc envisager des voitures confortables et capables de nous mener à bon port. Ce qui handicape un peu les véhicules 100 % électriques.

Publicité
Activer le son

C’est ici que la Toyota Prius Prime prend toute sa place. La Prius est une icône dans son genre. La voiture hybride la plus populaire au monde a atteint des sommets au fil des ans en offrant une consommation étonnamment basse et une grande fiabilité.

La version Prime reprend au même endroit en proposant de surcroît une autonomie 100 % électrique d’environ 40 kilomètres. On obtient donc une moyenne de consommation surprenante, soit d’à peine 4,3 litres aux 100 kilomètres lorsqu’on prend le temps de charger sa voiture avant le départ.

Cette formule semble plaire. Dans mon seul voisinage, au moins trois propriétaires de Prius Prime branchent régulièrement leur voiture pour en tirer le maximum. Ce qui est, je dois le dire, trois fois plus que de propriétaires de voitures électriques que j’ai pu détecter dans le même secteur.

On peut donc dire que la Prius Prime offre un indéniable avantage : celui de la sécurité. Le fait de pouvoir compter sur un réservoir d’essence en plus du moteur électrique semble donc rassurer assez les acheteurs pour lui donner une certaine popularité.

Ce principe a d’ailleurs été transposé du côté des VUS avec le RAV4 Prime. Mais n’essayez même pas d’en obtenir un avant la fin de l’année, le stock est totalement écoulé. Et pour information, il faut attendre encore quelques semaines pour obtenir le même genre de technologie du côté du Ford Escape. Même Mitsubishi avec son Outlander PHEV vient d’augmenter sa capacité à 39 km pour la nouvelle version. On sent donc que les hybrides branchables ont la cote, ce qui n’est pas anodin.

Et la conduite

Attention, ce n’est pas parce que la batterie de 8,8 kWh et le moteur à essence de 1,8 litre se jumellent que l’on assiste à un déchaînement de puissance. La Toyota Prius Prime propose au total quelque 121 chevaux, ce qui pourrait être raisonnable.

Le poids des batteries, jumelé à celui des occupants, rend le tout un peu juste cependant. Et la personnalité même de la voiture, sa tranquillité, devrait-on dire, ne suscite pas non plus le grand frisson. En gros, avec sa silhouette particulière, son levier de transmission réduit et son comportement routier prévisible, mais sans grand éclat, la Toyota Prius Prime n’a rien de la voiture sport.

La réalité, c’est que ça n’a aucune importance. Quand on veut conduire sa famille en sécurité, et avec économie, elle constitue un choix intelligent. Pour son espace tout à fait raisonnable, pour sa stabilité sur la route et pour son prix somme toute abordable, la Toyota Prius Prime demeure un choix intelligent et un excellent compromis.

image