14 juillet 2021
Otterburn Park
Tour Telus : rien avant 2023
Par: Vincent Guilbault
Plus de 350 personnes s’étaient mobilisées en novembre 2018 pour manifester leur opposition à la venue d’une tour de 40 mètres sur le territoire d’Otterburn Park. Photothèque | L’Œil Régional ©

Plus de 350 personnes s’étaient mobilisées en novembre 2018 pour manifester leur opposition à la venue d’une tour de 40 mètres sur le territoire d’Otterburn Park. Photothèque | L’Œil Régional ©

Telus renonce à implanter une tour de télécommunication à Otterburn Park d’ici 2023. En raison de la pandémie, l’entreprise dit vouloir concentrer ses énergies dans des secteurs où l’amélioration de service est plus critique. Selon le maire Denis Parent et le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, cette annonce sonne la fin du dossier.

Publicité
Activer le son

Dans un échange courriel avec le journal, la compagnie maintient que la construction d’un site sans fil à Otterburn Park est nécessaire, mais qu’elle n’a pas l’intention de se lancer dans des travaux en 2021 ou en 2022. « Otterburn Park demeure un endroit où la couverture doit être bonifiée afin d’éviter une dégradation de service et pour continuer d’offrir aux familles et entreprises une connexion fiable, rapide et sécuritaire. »

Rappelons que, dans une décision rendue le 9 décembre 2019, le juge reconnaissait à l’entreprise Telus le droit d’installer une tour de télécommunication de 40 m sur le territoire de la ville, même si une grande partie de la population otterburnoise s’y opposait. Les élus d’Otterburn Park avaient signifié leur intention de ne pas porter la cause en appel.

En janvier 2020, Yves-François Blanchet avait ensuite sollicité une rencontre avec le chef de la direction de Telus Québec, François Gratton. L’entreprise avait accepté de ne pas commencer les travaux pour l’installation de la tour avant cette rencontre entre les deux hommes. La pandémie est ensuite arrivée dans les semaines suivantes et le projet avait été mis sur pause.

Réjouissances
Le maire d’Otterburn Park, Denis Parent, s’est réjoui de l’annonce de Telus. Il croit même que cette décision sonne la fin de la venue d’une tour sur la rue Moutainview, à côté du boisé des Bosquets Albert-Hudon, et sur le territoire de la ville.

« Ce que j’ai bien compris, c’est qu’avec les élections municipales et fédérales, et leurs problèmes avec d’autres villes comme Longueuil, Telus mène trop de combats sur bien des fronts. Je pense que le projet vient de tomber et je ne pense pas que la compagnie va revenir en 2023, surtout avec toute la place que va prendre la 5G », croit Denis Parent. En soulevant la problématique de la pandémie, M. Parent pense que l’entreprise peut abandonner le projet sans concéder la victoire des opposants et ainsi créer un précédent. « C’est une sortie élégante du dossier. »

Le maire reste toutefois prudent, soulignant que rien ne garantit que Telus ne reviendra pas à la charge en 2023.
De son côté, le chef du Bloc québécois se fait plus rassurant. Comme les échéances pour la construction sont dépassées, Telus devra reconduire des consultations publiques pour représenter son projet de tour, souligne Yves-François Blanchet. « Ce projet, tel qu’on le connaît, n’existe plus », dit-il.

Le député et chef du parti souligne que les relations ont toujours été courtoises avec Telus, mais que son bureau a été assez insistant. Devant le manque d’acceptabilité sociale, le retrait de Telus était donc la seule solution possible, comme il l’avait promis pendant la campagne électorale fédérale de 2019.

M. Blanchet espère que la conclusion du dossier incitera les grandes entreprises à adopter de nouvelles mœurs en lien avec l’implantation de projets d’envergure. Même si les lois fédérales permettent le développement d’un projet, le député espère que les entreprises tiendront compte de l’acceptabilité sociale avant d’aller de l’avant. « Elles doivent respecter et même prioriser les juridictions québécoises et municipales en matière d’aménagement du territoire et d’environnement tout en collaborant avec les élus et en consultant la population. »

image