22 septembre 2016
Toujours une bonne raison d’y aller
Par: Denis Bélanger
Bon ou mauvais perdant?

Bon ou mauvais perdant?

Pour une quatrième année consécutive, les Blue Jays envahiront le Stade olympique pour y disputer deux parties hors-concours. Après les Mets de New York, les Reds de Cincinnati, et les Red Sox de Boston, ce sera vraisemblablement au tour des Pirates de Pittsburgh.

:J’ai bien hâte de voir quelle sera la réponse du public cette fois-ci. Les premières années, c’était tout nouveau, tout beau. Du baseball professionnel à Montréal pour la première fois en dix ans, on ne passe pas sur l’occasion. Cette année, on a vendu plus de 1000 000 de billets grâce à la venue de l’une des deux équipes les plus prestigieuses en les Red Sox de Boston.

Mais là, l’effet de nouveauté risque de ne plus être là. D’ailleurs, le maire de Montréal, Denis Coderre, disait qu’il voudrait que Montréal accueille des parties régulières. Là, ça ne sera pas encore le cas. Les Pirates constituent néanmoins une organisation à la riche histoire, mais est-ce que ce sera assez pour attirer les foules ?

L’an dernier, on avait mis les billets en vente au milieu de septembre, ce qui avait été un choix judicieux. Rappelons-nous, les Blue Jays étaient impliqués dans une intense course aux séries, rendez-vous qu’ils rataient depuis plus de 20 ans. Là, les Jays ne sont pas aussi hot et plusieurs craignent une glissade hors des séries.

Je ne pense pas que la venue des Pirates dépasse les chiffres de ventes pour les Red Sox. J’ai bien hâte de voir si on sera capable d’en vendre plus de 90 000 billets comme ce fut le cas en 2014 et 2015. Je ne serais pas étonné qu’on tombe en dessous de cette barre pour une première.

Mais si tous les amateurs de baseball sont comme moi, bien Montréal enverra un message fort encore aux dirigeants des majeures. Il y en a qui se trouve toujours de bonnes raisons pour ne pas faire quelque chose. Moi je me trouve toujours une bonne raison d’y aller.

La première fois, je n’étais pas enchanté par l’identité des deux équipes (les Jays n’avaient pas encore dans leur alignement Russel Martin et Josh Donaldson), mais j’ai finalement acheté des billets pour emmener mon filleul. C’était son cadeau d’anniversaire, lui qui est né en 2004, l’année du départ des Expos. En 2015,  j’étais intéressé à y aller pour amener mon gars. J’y suis finalement allé aussi avec ma conjointe et la belle-famille. Pour cette année, c’était clair dans mon esprit que je serais là pour les Sox! J’y étais cette fois-ci avec mes deux enfants, ma conjointe et mes parents.

Je ne pensais pas au départ que je serais intéressé à aller de nouveau au Stade des parties hors-concours. J’ai eu mon fix baseball dernièrement en allant voir un match des Blue Jays à Toronto. En plus, le printemps prochain, je vais aller voir un match des Rays à Tampa Bay avec mon paternel.

Mais l’idée d’y aller seulement entre boys avec mon  garçon a finalement eu raison de moi. Mon petit gars est même ravi de pouvoir y aller. Il faut dire aussi qu’on a un rendez-vous raté à reprendre. À Toronto, mon gars a été ennuyé par un petit virus et on a été contraint de quitter la partie avant la fin.

Comme je vous l’ai dit, je trouve tout le temps une bonne raison d’y aller.  

image