7 juillet 2017
Suspensions sans solde
Par: Vincent Guilbault
Le bâtiment abritant la Chocolaterie du Vieux-Belœil subira une transformation complète.

Le bâtiment abritant la Chocolaterie du Vieux-Belœil subira une transformation complète.

Belœil a suspendu sans solde deux employés pour trois jours, et un employé pour une journée. Les trois employés travaillent dans le même service, mais le service n’a pas été identifié pour préserver la confidentialité des mesures disciplinaires. La Ville n’a pas dévoilé de détails sur la nature des infractions.

 

Transformation du poste de magasinier

Le poste de magasinier de la municipalité a été converti en un poste de technicien en approvisionnement et gestion des stocks. L’actualisation du poste a été faite avec l’accord du syndicat et n’entraînera pas une modification du salaire de l’employé, a confirmé Martine Vallières, directrice générale de la Ville.

 

Chocolaterie du Vieux-Belœil

Les élus ont approuvé la démolition et la reconstruction du 960, rue Richelieu, qui abrite entre autres la Chocolaterie du Vieux-Belœil, annoncées plus tôt cette année. Selon le conseiller municipal du district 7 (Vieux-Belœil) Réginald Gagnon, le nouveau bâtiment, situé au même endroit près de l’église, sera «très respectueux de son environnement» qu’est le Vieux-Belœil. Selon lui, le nouveau bâtiment tiendra compte du patrimoine et son apparence sera améliorée. Les travaux étaient initialement prévus en août, mais ils ont été reportés, selon la Ville de Belœil.

 

Construction de pistes cyclables

Un montant de 73 000 $ est prévu pour l’aménagement de pistes cyclables sur le boulevard Cartier (entre l’École Jolivent et la rue Choquette) et les rues Choquette, Gérard-Dupont, Laurendeau, Grimard, Desmarais  et Faessler.

 

Remplacement de fenêtres

La Ville remplacera les fenêtres du bâtiment Arthur-Dupré, l’édifice qui accueille le service des Travaux publics, pour un montant d’environ 50 000 $, taxes incluses. L’entreprise Portes et fenêtres Excel inc. a obtenu le mandat, après un processus d’appel d’offres. La compagnie était le seul soumissionnaire.

 

Une nouvelle rue

Belœil va emprunter 3,155 M$ pour la construction d’une rue dans le secteur industriel. Elle empruntera aussi un montant supplémentaire de 500 000 $ pour la construction des infrastructures nécessaires, comme les installations pour l’eau, les égouts et l’éclairage. Tous les coûts sont aux frais des propriétaires puisqu’il s’agit d’une taxe riveraine, confirme la Ville de Belœil.

 

 

image