28 août 2015
Sur les routes du Québec
Par: Denis Bélanger

Je surveille attentivement ces dernières semaines quels joueurs pourraient faire le saut dès cette année dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. J’ai conversé avec une maman de la région, qui à l’aube du repêchage de la LHMQ, avait bien hâte de savoir où aboutirait son garçon. «Il pourrait partir tôt et plusieurs équipes des Maritimes repêchent dans les premières positions.»

Publicité
Activer le son

Ça m’a donné l’idée de calculer la distance et le temps estimé pour se rendre en voiture à chacun des 18 amphithéâtres du Circuit Courteau. Le point de départ est le bureau de L’Œil Régional situé le boul. Laurier, à Belœil.

Plusieurs destinations rapides

Certains regrettent certainement le départ définitif du Laser de Saint-Hyacinthe, car ils avaient un club à moins d’une demi-heure de route. Mais il y a quand même plusieurs équipes situées à des distances raisonnables.

L’équipe des Voltigeurs de Drummondville est la plus proche, selon Google Maps, elle se situe à 50 minutes d’ici. Ajoutons que c’est le même temps pour se rendre au Centre Bell.

Après les Voltigeurs, on retrouve quatre autres équipes à moins de deux heures de route, les Tigres de Victoriaville (1 h 23 min), l’Armada de Blainville-Boisbriand (1 h 23 min), le Phoenix de Sherbrooke (1 h 30 min) et les Cataractes de Shawinigan (1 h 45 min).  Les Remparts de Québec ne sont pas très loin plus, étant situés à 2 h 15min de route.

Les plus longs périples, au Québec, sont à Baie-Comeau et à Rouyn-Noranda, soit à plus de 7 h. Val-d’Or est troisième avec un temps estimé de 6 h 25min. Évidemment, ce sont les équipes des Maritimes qui remportent la palme des villes les plus éloignées d’ici. Pour aller voir les Screaming Eagles du Cap-Breton, vous devez vous taper une balade de voiture de plus 13 h. Ça n’inclut pas les pauses repas et toilettes. Halifax est la deuxième destination la plus éloignée (11 h 25 min).

Voici le temps estimé pour les 18 équipes

 

Voltigeurs de Drummondville : 50 min,

Tigres de Victoriaville :  1 h 23 min

Armada de Blainville-Boisbriand :  1 h 23 min

Phœnix de Sherbrooke:  1 h 30 min

Cataractes de Shawinigan : 1 h 45 min

Remparts de Québec:  2 h 12 min

Olympiques de Gatineau, 2 h 37, min

Saguenéens de Saguenay :  4 h 10 min

Oceanic de Rimouski:  4 h 56 min

Foreurs de Val-D’or :  6 h 25 min

Drakkar de Baie-Comeau :  7 h 31 min

Huskies de Rouyn-Noranda:  7 h 42 min

Titan d’Acadie-Bathurst:  7 h 48 min

Sea Dogs de Saint-John:  8 h 19 min

Wildcats de Moncton:  8 h 50 min

Islanders de Charlottetown:  10 h 45 min

Mooseheads de Halifax: 11 h 25 min

Screaming Eagles  du Cap-Breton :  13 h 50 min

C’est certain que pour toutes les équipes citées après les Remparts, si je vais voir l’équipe, je ne ferai pas l’aller-retour d’une traite. Quoique j’ai déjà quasiment fait cela pour aller à Val-D’or à une certaine époque.

On se parle de baseball la semaine prochaine.

image