17 avril 2016
Stanley Vollant marche pour les autochtones
Par: L'Oeil Régional
Stanley Vollant

Stanley Vollant

CACOUNA. Le premier chirurgien autochtone du Québec reprend son bâton de pèlerin pour attirer l’attention sur les problèmes criants que vivent les communautés autochtones. Stanley Vollant poursuit ainsi sa marche de 6000 km entamée il y a six ans.

Dès lundi et jusqu’au 27 avril, un groupe de marcheurs l’accompagnera pour effectuer un tronçon de 241 km entre le territoire de la nation malécite et celui de la nation huronne-wendate, soit de Cacouna, dans le Bas-Saint-Laurent, à Wendake, en banlieue de Québec.

Tout au long de son parcours, le médecin innu en profitera pour aller à la rencontre de nombreux jeunes autochtones afin de leur lancer un message d’espoir. M. Vollant signale que la moitié des autochtones ont moins de 23 ans, et moins de 18 ans en territoires éloignés.

Après plusieurs années de marche et plus de 5000 km parcourus, le Dr Stanley Vollant estime que les problèmes vécus par les communautés autochtones représentent un défi gigantesque pour la société. On y retrouve un taux de suicide 4 à 6 fois plus élevé chez les autochtones et de 15 à 20 fois plus élevé chez les Inuits que celui du reste de la population canadienne. Le taux de décrochage scolaire au niveau secondaire atteint presque 75%.

Pour le Dr Vollant, l’éducation et les saines habitudes de vie sont d’importants indicateurs d’un avenir «heureux et prospère» pour les autochtones. Par ses visites dans les communautés, il veut ainsi amener les jeunes à prendre conscience du pouvoir qu’ils ont «de se prendre en main, de persévérer et de croire en leurs rêves».

La Presse Canadienne

image