23 décembre 2016
Soirée houleuse au conseil municipal
Par: L'Oeil Régional
Plusieurs sujets ont fait l’objet de débat lors de la séance du conseil municipal d’Otterburn Park.

Plusieurs sujets ont fait l’objet de débat lors de la séance du conseil municipal d’Otterburn Park.

POLITIQUE. La dernière séance du conseil municipal d’Otterburn Park a révélé un schisme entre les élus, les sujets de discorde étant nombreux tout au long de la soirée.

Certains conseillers estiment qu’il y a un manque de communication et qu’il leur est difficile d’obtenir de l’information. La discussion a ainsi été tendue au moment d’adopter le budget.

La conseillère Sophie Bourassa (District 5 – Du Vieux-Otterburn) aurait souhaité que le budget soit mieux préparé. Selon l’élue, il y a normalement deux ou trois séances de travail pour les prévisions budgétaires afin d’apporter des améliorations. Ça n’a toutefois pas été le cas cette fois.

«Les élus doivent être au courant de toute l’information pertinente pour prendre une décision éclairée, indique Luc Lamoureux, conseiller du district 6 – Des Grandes-Terres. Dans plusieurs dossiers, des décisions sont prises, mais, depuis quelques mois, avec peu d’information ou à la dernière minute».

De son côté, Jean-Marc Fortin (District 3 – Les Bosquets) s’est dit sensible aux commentaires de ces collègues, indiquant qu’il est préoccupé par la situation et qu’il juge les points apportés valables.

Bien qu’il comprenne les doléances de ses collègues, Alexandre Dubé-Poirier (District 2 – Du Pont-Noir) a tenu à les nuancer : «Il y a eu des changements assez significatifs à la Ville cette année, ce qui explique peut-être aussi qu’au niveau des procédures certaines personnes voient ça d’un œil différent».

La mairesse, Danielle Lavoie, a quant à elle rejeté les critiques. «Au niveau de la pression, il n’y en a pas. Quand les sujets sont abordés, c’est toujours à la majorité. C’est ouvert et accessible, la preuve est que nous arrivons à un budget équilibré».

Désaccord autour de la commission des ressources humaines

Le directeur général par intérim de la Ville, Jacques Malenfant, a également été la cible de certains élus, qui lui reproche de ne pas les consulter suffisamment.

«On reprochait à l’ancienne direction générale son manque de transparence et d’orienter les dossiers. Depuis l’entrée en poste du nouveau directeur général, de tous les dossiers qui ont rapport avec les ressources humaines, dans aucun cas la commission des ressources humaines (un comité de fonctionnaires et d’élus) n’a été convoquée, informée, eu des fiches», dit le conseiller Luc Lamoureux.

Pour sa part, la mairesse a indiqué que le directeur général par intérim a réglé plusieurs dossiers depuis son entrée en fonction en juillet dernier. Convoquer ou pas la commission demeure sa prérogative. M. Malenfant a tenu à ajouter des explications: «Je n’ai pas eu besoin d’aller chercher des conseils au comité des ressources humaines, car j’avais les réponses en mains».

Cette réponse n’a toutefois pas plu totalement au conseiller Jean-Marc Fortin. «Vous dites que vous aviez les solutions, mais ultimement les solutions doivent être entérinées par le conseil. Alors, la commission sert à voir si la décision que vous pensez la bonne nous apparaît la bonne pour que nous puissions la recommander aux élus par la suite».

image