8 janvier 2016
Si j’étais agent libre
Par: Denis Bélanger

J’ai décidé de jouer au rêveur et de me mettre dans la peau d’un joueur de hockey qui bénéficierait de l’autonomie complète dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Quelles villes auraient des chances et lesquelles ne devraient même pas perdre de temps à me faire une offre? Je vous fais part de mes préférences personnelles.

Mon analyse tient compte du fait que je suis un résident de la région de Montréal et aussi un père de famille. Évidemment, l’analyse se fait en fonction du fait que les 30 équipes me feraient une offre et que le montant est égal. L’attrait de la ville jouera pour beaucoup dans mon choix.

Les mal-aimés

Commençons d’abord par les cinq destinations les moins alléchantes à mes yeux. La Caroline (Hurricanes) arrive bonne dernière. Je ne connais pas grand-chose de ce coin de pays et pas vraiment intéressé à en savoir plus. En plus, ce n’est pas un marché naturel de hockey. Columbus occupe l’avant-dernier rang pour sensiblement les mêmes raisons. Buffalo (Sabres) et Pittsburgh (Penguins) suivent. Ce sont des villes que j’ai déjà visitées et je me suis dit que je suis content de ne pas rester là. L’Arizona (Coyotes) clôt le top 5, car ça fait des années qu’on se demande à quand la fin des Coyotes dans le désert. Toute cette instabilité ne rend pas l’Arizona très attrayant.

Les plus courues

Voici mon top 5 des destinations idéales. Montréal serait mon premier choix. N’oubliez pas que j’ai une famille, et mes parents y sont aussi. On ne veut pas chambouler trop la vie des enfants et on ne veut pas être trop loin des parents, qui ne rajeunissent pas et qui peuvent avoir besoin de notre aide. C’est en raison de cet aspect famille que mon deuxième choix serait Ottawa. Ce n’est pas loin de Montréal. Je peux toujours y louer un condo et la famille peut rester à Montréal. Et Ottawa demeure quand même une belle ville.

En troisième place, on retrouve Boston. C’est une très belle ville qui est plus reposante que New York. De plus, l’équipe a beaucoup d’histoire et on n’est pas encore trop loin de Montréal. En quatrième place, c’est Vancouver. C’est la troisième plus grande ville Canadienne et j’ai toujours rêvé d’aller la visiter. En plus, c’est un gros marché de hockey et l’atmosphère semble moins moribonde qu’à Toronto.  La cinquième place revient à Chicago, une ville que j’ai également visitée. L’équipe a aussi une riche histoire, et en plus, elle a remporté trois Coupes Stanley depuis 2009-2010.

Je ne dirai pas un mot sur les 27 destinations (rappelons qu’il y a deux clubs à Los Angeles et trois à New York), mais je vous présente mon classement.

 

1-Montréal (Canadiens)

2-Ottawa (Sénateurs)

3-Boston (Bruins)

4-Vancouver (Canucks)

5- Chicago (Blackhawks)

6-San Jose (Sharks)

7-Toronto (Maple Leafs)

8-Minnesota (Wild)

9- Philadelphie (Flyers)

10-Washington (Capitals)

11-New York (Rangers, Islanders ou Devils))

12-Floride (Panthers)

13-Los Angeles (Kings et Ducks)

14-Saint-Louis (Blues)

15-Nasvhille (Predators)

16-Tampa Bay (Lightning)

17- Colorado (Avalanche)

18-Detroit (Red Wings)

19-Calagary (Flames)

20- Dallas (Stars)

21-Edmonton (Oilers)

22-Winnipeg (Jets)

23- Arizona (Coyotes)

24-Pittsburgh (Penguins)

25-Buffalo (Sabres)

26-Columbus (Blue Jackets)

27-Caroline (Hurricanes)

 

 

image