25 avril 2020
Saint-Jean-Baptiste veut améliorer son garage municipal
Par: Denis Bélanger

L’hôtel de ville de Saint-Jean-Baptiste. Photothèque | L’Œil Régional ©

La Municipalité de Saint-Jean-Baptiste veut revamper et agrandir son garage municipal. Les élus ont adopté le 7 avril un règlement d’emprunt de 1,02 M$ pour ce projet qui sera subventionné au moins à 60 % par le gouvernement du Québec.

Publicité
Activer le son

Le projet avait été amené sur la table vers 2012, mais avait été mis sur la glace. L’investissement était devenu urgent et la Municipalité a rouvert le dossier dès l’automne 2018. En juin 2019, Saint-Jean-Baptiste accordait un contrat à la firme Monty & Associé Architectes S.A. pour la réalisation des plans et devis.

« Le conseil municipal est unanime concernant ce projet reporté depuis quelques années, commente la mairesse Marilyn Nadeau. Nous pensons à nos employés qui travaillent dans un garage inadéquat. L’espace est rendu trop petit et bien sûr avec tout l’entreposage de nos équipements en plus. »

Construit dans les années 1960, le bâtiment est devenu désuet. La dalle de béton est fissurée et il y a des fuites au toit, rapporte le directeur général de Saint-Jean-Baptiste, Martin Saint-Gelais. « Nous avons dû exécuter justement des travaux au niveau du toit. Nous voulons donc nous doter d’une infrastructure moderne. Le projet implique aussi le réaménagement de la cour. »

Le projet obtiendra une subvention dans le cadre du programme de Réfection et construction des infrastructures municipales du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. « Nous avons eu des lettres d’intention du ministère. Nous avons travaillé fort et sommes en train de voir si nous ne serions pas capables d’aller chercher des points de plus pour obtenir 65 % ou même 70 % du financement », renchérit M. St-Gelais.

La Municipalité souhaitait évidemment que le projet se concrétise d’ici la fin de l’année et s’apprêtait à lancer un appel d’offres dans les prochaines semaines.

M. St-Gelais ne peut indiquer si l’échéancier sera modifié en raison de la pandémie actuelle.

image