25 juin 2020
Saint-Jean-Baptiste en bref
Par: Denis Bélanger

À Saint-Jean-Baptiste, 105 personnes ont étés remboursées pour le soccer dont la saison locale 2020 a été annulée. Photo : Gracieuseté

Le conseil municipal  a continué de tenir ses séances ordinaires, mais à huis clos. Voici quelques faits saillants des deux dernières rencontres.

Publicité
Activer le son

Moratoire demandé

À l’instar de plusieurs autres villes et municipalités, Saint-Jean-Baptiste demande aussi au gouvernement fédéral d’imposer un moratoire sur la téléphonie cellulaire 5G. La Municipalité est sensible aux diverses préoccupations et estime que la précaution est de mise jusqu’à ce que les études dégagent un consensus. La technologie 5G, ou 5egénération, a pour but d’augmenter la vitesse et l’activité des réseaux sans fil. Mont-Saint-Hilaire a aussi demandé un moratoire en avril dernier.

Activités remboursées

Saint-Jean-Baptiste a remboursé aux citoyens un total de 1515, 55 $ pour les activités qui ont été annulées en raison de la COVID-19. Plus précisément, 105 personnes ont eu droit à un remboursement pour le soccer et 59 autres personnes pour d’autres activités.

Plus de subvention

La Municipalité a eu la confirmation que son projet de réfection du garage municipal, évalué à 1,02 M$, sera subventionné à 70 %. Saint-Jean-Baptiste a aussi appris qu’elle pourra récupérer et affecter un peu plus de 1 M$ dans le cadre du programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec 2014-2018.

Sentier sur la rue Noiseux

Saint-Jean-Baptiste versera 18 000 $ au Centre de la nature du mont Saint-Hilaire pour l’aménagement d’un sentier sur la rue Noiseux. Ce projet s’inscrit dans l’aménagement d’un sentier multifonctionnel au piémont. Le Centre de la nature a obtenu près de 100 000 $ en financement provenant de divers organismes.

Travaux à la station d’épuration

Saint-Jean-Baptiste investit grandement dans sa station d’épuration des eaux usées pour augmenter sa capacité de traitement. Des travaux de mise à niveau de la station sont déjà en cours et la Municipalité envisage déjà une phase 2. Les élus ont convenu de procéder à une étude d’implantation d’une technologie et de la filière de traitement. Le mandat a été accordé à la firme BHP Conseils au montant de 26 070 $.

image