8 juin 2018
Saint-Jean-Baptiste aura un nouveau DG
Par: Denis Bélanger

Denis Meunier. Photo:Gracieuseté

La municipalité de Saint-Jean-Baptiste doit embaucher un nouveau directeur général. Denis Meunier, en poste depuis 41 ans, quittera ses fonctions le 6 juillet pour prendre sa retraite.

M. Meunier a annoncé au printemps qu’il quitterait ses fonctions cet été. Selon la mairesse Marilyn Nadeau, le directeur général ne ferme pas la porte à rester plus longtemps si jamais Saint-Jean-Baptiste tardait à lui trouver un successeur.

«Il était rendu à cette étape-là de sa vie, renchérit en riant Mme Nadeau qui a le même âge que le nombre d’années de service de M. Meunier. Il n’a jamais [pris] une journée maladie, ce qui est exceptionnel. Il a eu à travailler pendant toutes ces années pour six maires et une mairesse. Denis Meunier a eu une fête lorsqu’on a souligné ses 40 ans de travail pour la municipalité.»

Fierté
De son côté, Denis Meunier affirme qu’il quittera son emploi avec fierté et un sentiment du devoir accompli. «J’ai toujours eu un grand plaisir à travailler avec les élus et à faire avancer les dossiers pour offrir de meilleurs services et une plus grande qualité de vie à nos citoyens. Évidemment, tout le travail accompli n’aurait pas été possible sans la grande collaboration et l’appui des employés et de leurs compétences.»

Pour trouver un successeur à Denis Meunier, Saint-Jean-Baptiste a retenu l’expertise de la Commission scolaire des Patriotes qui offre des services à cet effet. Le poste est affiché depuis mai et les intéressés ont jusqu’au 8 juin pour envoyer leur C.V. Tout comme M. Meunier, le nouveau directeur général assumera aussi les fonctions de secrétaire-trésorier.

«Nous aimerions que la nouvelle personne entre en poste le 2 juillet. Nous voulons éventuellement faire une planification stratégique avec celle qui sera embauchée», ajoute Mme Nadeau.

Expérience demandée
Sur l’offre d’emploi, la municipalité demande notamment cinq ans d’expérience dans un poste de direction et une formation de premier cycle en administration ou dans une discipline jugée équivalente. Pour le salaire, aucun chiffre n’est avancé, l’offre indiquant que ce point est à discuter. Le traitement annuel de M. Meunier était, après quatre décennies de service, de 110 418 $.

image