6 février 2020
L'Œil sur le conseil
Saint-Denis en bref
Par: Sarah-Eve Charland

Les élus de Saint-Denis-sur-Richelieu se sont réunis en séance ordinaire du conseil le 2 décembre et 13 janvier. Voici quelques faits saillants.

Publicité
Activer le son

Demande de subvention pour le parc des loisirs

Les élus désirent investir dans la réfection du parc des loisirs. Cela s’inscrit dans le plan triennal d’immobilisation 2019-2022. En 2021, la Municipalité prévoit un investissement de 2,7 M$ pour ces travaux. Les détails seront présentés aux citoyens dans les prochaines semaines. La Municipalité espère mettre la main sur une subvention du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Les élus ont autorisé la présentation du projet auprès du ministère. Ils se sont engagés à ce que la Municipalité paie sa part des coûts admissibles au projet et à payer les coûts d’exploitation continue du parc.

Un événement cycliste en mai

La Municipalité a autorisé la tenue de l’événement cycliste L’enfer des Patriotes le 17 mai. Le point de départ et d’arrivée de cette course se tiendra à Saint-Denis-sur-Richelieu. L’administration municipale continue de collaborer avec le comité organisateur qui devra compléter des démarches d’autorisation auprès du ministère des Transports du Québec.

La Ferme C.C. Archambault souhaite construire deux bâtiments

La Municipalité a tenu une audience publique à la fin du mois de décembre au sujet d’un nouvel élevage porcin à la Ferme C.C. Archambault S.E.N.C. L’objectif de l’audience était d’informer les citoyens et de recueillir leurs préoccupations afin d’élaborer des mesures d’atténuation liées aux odeurs et favoriser l’insertion harmonieuse dans le milieu. L’entreprise souhaite construire deux nouveaux bâtiments destinés à l’élevage porcin. Les élus ont rencontré les citoyens afin d’entendre leurs commentaires et répondre à leurs questions. Les citoyens avaient jusqu’au 17 janvier pour partager ses commentaires auprès de la Municipalité. La Ville déposera un rapport de consultation, qui inclura les mesures d’atténuation retenues, 30 jours après ce délai.

Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec a délivré le certificat d’autorisation. Le conseiller et propriétaire de la ferme Pierre-Luc Archambault s’est retiré de chacune des décisions du conseil municipal et a déclaré son conflit d’intérêts.

image