1 mars 2016
Sa photo du mont Saint-Hilaire parmi les meilleures au monde
Par: Karine Guillet
Claude Roy ..

Claude Roy ..

La photo  Misty Morning est en lice dans la catégorie «Panoramique» de la section ouverte.

La photo Misty Morning est en lice dans la catégorie «Panoramique» de la section ouverte.

PHOTOGRAPHIE. L’ambiance brumeuse du mont Saint-Hilaire a charmé les juges de l’un des plus prestigieux concours de photographie au monde. L’Hilairemontais Claude Roy est l’un des cinq Canadiens en nomination aux Sony World Photography Awards.

La photographie <I>Misty Morning<I> de l’artiste est en compétition avec neuf autres clichés dans la catégorie «panoramique» de la section ouverte à tous. L’image est une combinaison de quatre images, toutes prises le même midi brumeux au sommet de la montagne. Si le photographe affectionne particulièrement le Centre de la nature (il a près de 500 bonnes photos de l’endroit), l’ambiance de ce cliché l’a séduite.

«Ce n’était pas une belle journée, il pleuvait. Rendu en haut de la montagne, il n’y avait plus vraiment de pluie. C’était brumeux, bleu. Je trouvais que ça faisait mystérieux. En regardant ça, tu t’imagines dans le Seigneur des anneaux ou qu’un zombie va sortir de la forêt. Ça donne un air presque dramatique, épeurant.»

Le concours, organisé par le World Photography Organisation (WPO), récompense tant les photographes professionnels qu’amateurs. Cette année, le concours a recueilli plus de 203 000 inscriptions provenant de 183 pays. La portion ouverte à tous du concours a récolté près de 95 000 inscriptions.

D’abord une passion

Claude Roy a eu le coup de foudre pour la photographie il y a près de 30 ans lors d’un voyage à Hawaï. La photographie est d’abord une passion à laquelle il s’adonne plus activement depuis un voyage en Afrique, il y a cinq ans. Le photographe n’a pas de formation. Il qualifie sa photographie d’intuitive, s’inspirant avant tout de moments, d’ambiances qu’il trouve intéressantes.

«J’ai beaucoup aimé prendre des photos de paysage parce que je trouve ça <I>challengeant<I>. Je me suis déjà levé à trois heures du matin pour aller prendre des photos du lever du soleil sur le bord du lac Champlain, près d’Ausable Chasm. Ça devient un défi. L’aspect de la nature [c’est que] des fois tu vas faire le voyage plusieurs fois et il n’y a pas de nuages cette journée-là.»

Pour le photographe, il s’agissait d’une première participation au concours. Son entourage lui a suggéré de participer à un concours de photo. Les lauréats seront annoncés le 21 avril, à Londres.

image