11 septembre 2020
Rosalie Boissonneault veut nager vers l’excellence
Par: Denis Bélanger

Rosalie Boissonneault s’est initiée à la natation artistique, car sa sœur aînée Salomé pratiquait déjà ce sport et sa mère Karine Fréchette est entraîneuse dans la discipline. Photo gracieuseté

L’Hilairemontaise Rosalie Boissonneault continue de nager vers les plus hauts sommets de la natation artistique. Elle vient d’être nommée sur l’équipe nationale d’entraînement olympique pour l’année 2021.

Publicité
Activer le son

Boissonneault et six autres nageuses se joignent aux 12 membres de l’équipe nationale de la saison 2019-2020 qui a remporté d’importantes compétitions, dont les Jeux panaméricains. Âgée de 17 ans, Boissonneault est la plus jeune du groupe. L’entraînement en vue des Jeux olympiques de Tokyo et de la Série mondiale de la FINA 2021 doit commencer le 17 septembre à Montréal à l’Institut national du sport.

« Nous avons hâte de réunir ce nouveau groupe, a déclaré l’entraîneuse Gabor Szauder. Nous avons pu nous concentrer sur le développement de l’athlétisme avec nos athlètes pendant la pause forcée et nous sommes très heureux de voir nos progrès se traduire dans l’eau. Le fait qu’il y aura désormais deux Jeux olympiques d’ici trois ans, ainsi que plusieurs championnats du monde juniors et séniors, a créé de nouveaux défis pour lesquels nous serons mieux préparés avec un plus grand groupe d’athlètes à plein temps. »

« La qualité des personnes ajoutées à notre groupe d’entraînement est le reflet des nombreuses personnes qui ont eu un impact positif sur ces athlètes tout au long de leur carrière de natation artistique », a ajouté de son côté la directrice des sports de Natation artistique Canada, Julie Healy.

Bien que l’expérience ouvre à Rosalie Boissonneault une porte pour les prochains Jeux olympiques, la nageuse vise plutôt une participation aux Jeux de Paris en 2024. « Je suis vraiment fière de faire partie de l’équipe et je vais continuer de travailler fort chaque jour », dit la jeune fille qui évolue depuis quelques années au sein du Club Montréal Synchro.

Rappelons que Rosalie Boissonneault se distingue dans sa discipline depuis des années. Elle avait été notamment identifiée par la Fondation de l’athlète d’excellence et la Fondation Palestre Nationale comme athlète prometteuse. Les fondations lui ont remis des bourses pour récompenser ses bons résultats dans la piscine ainsi que sur les bancs d’école. Son palmarès sportif lui a valu une sélection au sein de l’équipe du Québec qui a décroché la médaille d’argent à l’épreuve par équipe aux Jeux du Canada tenus en février 2019 à Red Deer, en Alberta.

image