2 décembre 2016
Rencontre avec les parents du lutteur professionnel Kevin Owens
Par: Denis Bélanger
Kevin Owens en compagnie de ses parents.

Kevin Owens en compagnie de ses parents.

Suzanne Benoit et Terry Steen habitent Saint-Jean-Baptiste depuis la fin des années 1990.

Suzanne Benoit et Terry Steen habitent Saint-Jean-Baptiste depuis la fin des années 1990.

C’est dans une petite demeure de Saint-Jean-Baptiste que l’on retrouve les deux plus grands fans du lutteur professionnel Kevin Owens. Le lundi, la télévision de Suzanne Benoit et Terry Steen, les parents du lutteur, est souvent syntonisée à la chaîne de la WWE pour le visionnement de l’émission Raw. Dans le salon, on retrouve plusieurs figurines d’Owens, une boîte à lunch à son effigie ainsi que des cadres.

Les parents de Kevin Owens, né à Saint-Jean-sur-Richelieu et élevé à Marieville sous le nom de Kevin Steen, n’avaient pas de préjugés pour ce sport dont les résultats sont décidés d’avance. «Nous écoutions ça quand nous étions petits, notamment avec les frères Rougeau et Mad Dog Vachon. Lorsque les lutteurs venaient à l’aréna de Granby, j’aidais à monter le ring en mettant des planches de plywood  sur la glace contre des billets», rapporte M. Steen.

Kevin est tombé en amour avec la lutte après avoir regardé la 11e  édition de Wrestlemania, le plus gros gala de l’année de la World Wrestling Entertainment (WWE). Le jeune garçon avait acheté la vidéocassette avec son père au RadioShack. «J’avais vu la cassette vue du coin de l’œil. Je me suis dit  »pourquoi pas », que ça ferait changement d’un film», explique Terry Steen.

Kevin a vite réalisé sa vocation et il s’exerçait en conséquence. Un jour, des gens ont rapporté à Terry Steen que son fils fonçait sur le mur de briques d’un aréna. Il faisait ça pour se renforcir. «Des fois, les gens se demandaient s’il était normal, dit-il avec le sourire en coin. Ça ne nous agaçait pas. Pour nous, c’était tout à fait normal de soutenir notre enfant dans ses rêves. Nous avions quand même dit à notre fils de faire attention.»

Malgré les risques de blessures graves, les parents n’ont jamais freiné leur fils. Évidemment, ils ont encore des sueurs froides lorsqu’ils regardent leur fils à la télévision. Terry Steen et Suzanne Benoit se souviennent d’un match dangereux avec des menottes et des punaises survenu bien avant que Kevin fasse ses débuts à WWE.

Une montée rapide                                                                                                                       

Le couple a vécu de nombreuses émotions fortes depuis que leur fils a signé un contrat avec la WWE à l’été 2014. Et après avoir gagné plusieurs ceintures et livré des combats importants, Kevin Owens est devenu, à la fin août, le champion Universel, le titre le plus prestigieux de la division de Raw. Les parents ont eu la surprise en regardant la télévision.

«Il nous a dit qu’il a su quelques minutes avant le combat qu’il gagnerait le titre. Lorsque j’ai vu le lutteur Triple H, nous nous sommes demandé s’il ne lui donnerait finalement pas la ceinture. C’est ce qui est arrivé et nous étions bien fiers», confient-ils.

Le couple a assisté à plusieurs galas de lutte, et le plus mémorable a été le Wrestlemania 32, devant 100 000 spectateurs au stade des Cowboys de Dallas. «C’était incroyable. Kevin a lutté dans le premier combat, mais nous avons écouté tout le spectacle», ajoute M. Steen.

Les parents se rendront à Wrestlemania en 2017, à Orlando. Il faudra attendre quelques mois pour savoir ce que les bonzes de la WWE ont comme plan pour Kevin Owens.

 

À lire également : Premier emploi  

image