14 mai 2015
Réglementation | Dons de vêtements: trois boîtes délinquantes
Par: L'Oeil Régional
Les boîtes de récupération de vêtements de la Fondation Grands Frères et Grandes Sœurs de Montréal n'ont toujours pas été retirées des stationnements du Mail Montenach et du supermarché Maxi.

Les boîtes de récupération de vêtements de la Fondation Grands Frères et Grandes Sœurs de Montréal n'ont toujours pas été retirées des stationnements du Mail Montenach et du supermarché Maxi.

BELOEIL. Cinq mois après l’adoption du règlement pour encadrer la présence de conteneurs à vêtements à Beloeil, il reste toujours des boîtes de collectes n’appartenant pas à un organisme local.

La Ville de Beloeil a émis un nouvel avis à la Fondation des Grands Frères et  Grandes Sœurs de Montréal afin qu’elle retire ses deux boîtes de récupération de vêtements des stationnements du Mail Montenach et du supermarché Maxi. L’organisme a jusqu’à mercredi pour donner suite à la lettre de la Ville. Dans le cas où la fondation refuse de retirer ses boîtes ou ne répond pas, Beloeil lui expédiera une contravention de 269$. 

La Ville a aussi récemment exigé à la Fondation BINefit de retirer la boîte orange du Club des petits déjeuners d’un dépanneur de la rue Cartier. Le conteneur sera enlevé d’ici jeudi. BINefit est l’organisation responsable des conteneurs du Club des petits déjeuners.

Au moment de l’adoption du règlement autorisant seulement les organismes locaux à détenir un conteneur à récupération à vêtements sur le territoire de la ville, Beloeil avait envoyé des lettres aux organisations extérieures pour qu’elles retirent leurs boîtes. Certains ont opéré, mais d’autres, comme la Fondation des Grands Frères et  Grandes Sœurs de Montréal, ont refusé soutenant que la Ville n’avait pas le pouvoir d’agir en la matière.

«Un coup qu’on a envoyé la lettre, on n’avait pas de poignée légale pour leur donner une contravention tant que notre modification au zonage n’était pas passée à la MRC. C’était ça le problème», explique le porte-parole de la Ville, Louis-Jacques Pineault.

La Ville a ainsi obtenu sa modification de changement au zonage auprès de la MRC au mois d’avril, qui vient seulement autoriser les conteneurs sur des terrains publics (de la Ville, de la commission scolaire et de la paroisse) et non dans des airs privés comme des stationnements de commerce.  

image