10 janvier 2020
Saint-Jean-Baptiste
Refonte possible de la réglementation sur les VTT
Par: Denis Bélanger

Le passage des VTT préoccupe des citoyens. Photo Pixabay

La Municipalité de Saint-Jean-Baptiste envisage de consulter ses citoyens en 2020 afin de revoir ses règlements concernant le passage des véhicules hors route sur les pistes et chemins publics.

Publicité
Activer le son

La mairesse Marilyn Nadeau sent un profond désir des citoyens d’être consultés afin de resserrer le règlement. « Dans nos règlements, une piste peut passer à 100 mètres d’une maison. Il y a quelques années, c’était 30 mètres. Les citoyens veulent que ce soit plus restrictif et que ce soit étendu à 300, voire 500 mètres. »

Mme Nadeau entend tirer des leçons des autres municipalités dans le processus. « On a appris qu’on ne pouvait pas faire ce qu’on veut avec nos règlements. Une municipalité avait adopté un règlement pour ouvrir les pistes plus larges, mais il a été invalidé. »

La mairesse tient aussi à avoir l’aval de tous les conseillers pour se lancer dans un processus consultatif. Le conseil doit en discuter à la mi-janvier.

Une rencontre tardive
Le désir de consulter la population survient à la suite d’un compromis survenu l’an dernier entre les citoyens et le Club récréatif VTT des 4 saisons Rougemont–Saint-Damase. La Municipalité avait adopté un règlement pour permettre aux véhicules hors route de circuler sur le rang des Trente sur une distance maximale de 100 mètres pour la saison 2018-2019.

Mais avant de consulter la population, les élus voulaient tenir une rencontre avec le ministère des Transports et les intervenants concernés. Celle-ci a eu lieu en décembre dernier devant des citoyens, mais aussi des représentants du Club Rougemont–Saint-Damase et de la Fédération québécoise des Clubs Quads.

Marilyn Nadeau s’est dite néanmoins satisfaite de la rencontre. « Les représentants du Ministère ont demandé de nous réaligner sur les règlements et les termes. Ils ont aussi été plus neutres qu’avant. Auparavant, on nous parlait des avantages économiques d’une telle activité. Là, on sent qu’il y a un véritable souci. »

image