14 août 2015
Quatre victoires bloquistes et une vague orange
Par: Denis Bélanger
Quatre victoires bloquistes et une vague orange

Quatre victoires bloquistes et une vague orange

Nous vous proposons un top 5 à saveur électorale cette semaine. Nous remontons dans le passé pour vous résumer les résultats de la circonscription des cinq dernières élections fédérales.

Publicité
Activer le son

2 mai 2011

Le député bloquiste sortant de Chambly-Borduas, Yves Lessard, n’a pas survécu à la vague orange qui a emporté la quasi-totalité du Québec. Le néo-démocrate Matthew Dubé est élu avec 42,74% des voix contre 27,65% pour Yves Lessard. Autre mention, l’humoriste Jean-François Mercier, qui avait fait la manchette pour sa candidature pour le moins inusitée, a terminé au 3e rang, devant le libéral et le conservateur. Malgré une faible députation au Québec, le Parti conservateur du Canada est élu majoritaire.

14 octobre 2008

Yves Lessard est élu député de Chambly-Borduas pour une troisième fois avec une confortable majorité de plus de 20 000 voix, ayant récolté la moitié des votes. L’étudiant Gabriel Arsenault (Parti libéral) et la présidente de la Commission scolaire Suzanne Chartrand terminent loin derrière respectivement avec 16,78% et 15,07% des voix. Les conservateurs demeurent au pouvoir, mais sont minoritaires.

23 janvier 2006

Yves Lessard conserve aisément son siège avec 54,70% des voix. Le candidat du Parti conservateur, Yves Bourassa, un agent de sécurité, obtient la 2e place avec 20,62% des intentions. À l’échelle canadienne, les conservateurs prennent le pouvoir et mettent fin au règne libéral de 13 ans. Le gouvernement est toutefois minoritaire.

28 juin 2004

À cette élection, qui s’est tenue quelques mois après que le scandale des commandites eut éclaté au grand jour, Yves Lessard du Bloc québécois est élu pour la première fois aux communes avec 60,85% des voix, devant la libérale Sophie Joncas (22,75%). Dans l’ensemble du Canada, les libéraux de Paul Martin restent au pouvoir, mais deviennent minoritaires.  Une refonte électorale a amené une modification du territoire de la circonscription qui portait auparavant le nom de Chambly.

27 novembre 2000

Ghislain Lebel du Bloc québécois obtient un troisième mandat à Ottawa avec 49,94% des voix. Son plus proche rival, le candidat libéral Denis Caron, obtient 33,31%.  Lebel finira toutefois ce mandat à titre d’indépendant. Pour l’ensemble du pays, les libéraux de Jean-Chrétien forment le gouvernement pour une troisième élection consécutive. Rappelons qu’à cette époque, les forces de droite étaient divisées en deux partis, le Parti progressiste-conservateur et l’Alliance canadienne. Les deux formations politiques ont fusionné en 2003 pour créer l’actuel Parti conservateur du Canada.

 

 

image