26 juillet 2017
Projet de 50 M$ pour le Groupe Maurice
Par: Karine Guillet
La vue de la rue Saint-Jean-Baptiste. (photo: Gracieuseté)

La vue de la rue Saint-Jean-Baptiste. (photo: Gracieuseté)

La maquette du projet en version huit étages.

La maquette du projet en version huit étages.

Le Groupe Maurice vise l’implantation d’une résidence pour ainés de 325 unités à l’intersection des rues Saint-Jean-Baptiste et Yvon-L’heureux pour l’été 2019. Le développeur étudie deux options; soit une résidence à six étages, ou une autre comprenant une tour de huit étages.

Déjà propriétaires d’une résidence à Mont-Saint-Hilaire, le Groupe Maurice gravite depuis quatre ou cinq ans à Belœil pour la construction d’une nouvelle résidence, explique Éric Burns, directeur du développement pour le Groupe Maurice. M. Burns soutient que l’idée de s’implanter à Belœil est d’ailleurs venue d’un ancien maire, qui avait demandé au président des résidences de se construire à Belœil à l’ouverture de l’immeuble hilairemontais.

Selon M. Burns, l’intersection Yvon-L’heureux/Saint-Jean-Baptiste s’avérait idéale parce qu’elle permettrait aux résidents de se rendre dans divers commerces à distance de marche, ce qui permet aux résidents de conserver leur indépendance le plus longtemps possible.

325 unités

Le complexe en forme de H comprendrait 300 appartements locatifs de grandeur variée et 25 unités de soins. Le stationnement pour les résidents et les employés serait situé au sous-sol.

La résidence comprendrait également une salle de quilles, une piscine intérieure, une plage de luminothérapie, un simulateur de golf et un cinéma maison. On trouverait aussi deux commerces à même la résidence, un restaurant à déjeuner de 3000 pieds carrés ainsi qu’une pharmacie.

Un autre bâtiment commercial, qui serait développé par le Groupe Potvin à l’avant du centre aquatique, devrait également s’intégrer au projet, puisque les commerces, la piscine et la résidence possèderont une entrée commune. Le groupe souhaiterait également ajouter une traverse surélevée pour les vélos et les piétons sur le boulevard Yvon-L’Heureux.

Deux options

La première option étudiée par le Groupe Maurice comprendrait une portion à huit étages près du carrefour giratoire. La hauteur de la tour atteindrait 24,1 m, soit 0,6 m de plus que l’immeuble à condominiums du Laurier, sur la route 116. La portion à proximité des résidences du Bourg de la Capitale serait pour sa part plus petite, de trois étages. «On voulait s’assurer d’avoir le plus petit impact sur ces résidences-là», explique-t-il.

La seconde option serait un immeuble de six étages à la grandeur, pour une hauteur de 18,5 m.

Selon M. Burns, le développeur souhaite construire un projet sur la hauteur plutôt que sur la largeur, d’abord pour faciliter la vie aux futurs résidents. «Notre spécialité, c’est les résidences pour ainés. Pour une personne âgée, se déplacer est un enjeu plus grand qu’on pourrait le penser. Quand on conçoit, nous allons même jusqu’à calculer les distances de marche et posons les ascenseurs à des endroits stratégiques», lance-t-il.

 

À lire sur le sujet:  Deux résidences pour aînés à la même intersection

image