19 février 2016
Projet de 17 M$ pour 26 écoles
Par: Karine Guillet
Projet de 17 M$ pour 26 écoles

Projet de 17 M$ pour 26 écoles

La Commission scolaire des Patriotes (CSP) éliminera le chauffage à l’huile de ses écoles. Elle compte donner le coup d’envoi cet été à un projet écoénergétique qui lui permettra d’économiser plus de 1 M$ annuellement.

Concrètement, la commission scolaire remplacera le système de chauffage au mazout de vingt écoles primaires par l’électricité, l’aérothermie, la géothermie et un peu de gaz naturel. Elle compte également s’attaquer à ses six grandes consommatrices, pour la plupart des écoles secondaires, qui représentent un fort potentiel d’économie d’énergie. Elle remplacera également l’éclairage des espaces communs de ces écoles pour des lumières au DEL.

 

La plus grande partie des travaux devrait se réaliser cet été. La CSP devrait avoir exécuté les travaux d’amélioration des infrastructures d’ici un an et demi.

 

Ces 26 écoles représentent la moitié des dépenses énergétiques de la CSP. Le projet de 17 M$ a été déposé officiellement au ministère de l’Éducation pour demande de subvention. Le ministère devrait accorder une subvention de 5 M$. Avec les économies garanties, la CSP estime qu’il lui faudra neuf ans pour rentabiliser la dépense. Il permettra une réduction de 2455 tonnes de gaz à effet de serre par année.

Les 40 autres écoles de la CSP fonctionnent déjà au gaz naturel ou à l’électricité.

Économies

La CSP se dirige déjà vers les systèmes de chauffage écoénergétiques pour ses nouvelles constructions. Trois écoles primaires fonctionnent déjà entièrement à la géothermie et cinq autres partiellement.

La consommation moyenne des nouvelles écoles de la CSP, où la géothermie et la récupération de la ventilation sont utilisées, est de 0,275 gigajoule/ m2 et le coût moyen, 7,77 $/m2. La consommation est deux fois plus élevée dans les écoles à énergie fossile, où la consommation atteint 0,68 gigajoule /m2 pour 14,89 $/m2..

Sensibilisation

Le projet comprend également un programme de formation des ressources humaines et une campagne de sensibilisation à l’efficacité énergétique et à l’environnement auprès des élèves.

Le contrat prévoit également l’embauche de régisseurs de l’énergie pour les dix prochaines années, qui devraient s’assurer de la supervision lors de la construction et s’assurer que les équipements rencontrent leur potentiel d’économie d’énergie. Cette ressource sera également dédiée à la promotion de l’efficacité énergétique. 

Écoles ciblées par le projet

 École Louis-H. Lafontaine

Boucherville

 École De La Broquerie

Boucherville

 École Père-Marquette

Boucherville

 École du Parchemin

Carignan

École De Salaberry

Chambly

École Au-Fil-de-L’eau / Desrocher

Mont St-Hilaire

École Notre-Dame 1

Otterburn Park

École Notre-Dame 2

Otterburn Park

École secondaire François-Willams

St-Amable

École de l’Envolée

St-Amable

École de l’Odyssée

St-Amable

École Georges-Étienne-Cartier

St-Antoine-sur-Richelieu

 Pavillon St-Basile

St-Basile-le-Grand

 École Jacques-Rocheleau

St-Basile-le-Grand

École St-Charles

St-Charles-sur-Richelieu

École des Trois-Temps

St-Marc-sur-Richelieu

École L’Arpège

Ste-Julie

École Le Rucher

Ste-Julie

École du Carrousel

Varennes

École Ludger-Duvernay

Verchères

École secondaire Polybel

Beloeil

École secondaire De Mortagne

Boucherville

 École d’éducation internationale

McMasterville

École secondaire Ozias-Leduc

Mont St-Hilaire

École de l’Aquarelle

Mont St-Hilaire

École secondaire du Mont-Bruno

St-Bruno-de-Montarville

 

 

image