15 février 2018
Mont-Saint-Hilaire
Projet commercial en vue sur la 116
Par: Denis Bélanger

Le nouveau bâtiment commercial sera situé au 886, boulevard Sir-Wilfrid-Laurier. Photo: François Larivière

Un nouveau projet commercial évalué entre 5 et 6 M$ se dessine sur le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier à Mont-Saint-Hilaire. Le promoteur prévoit terminer la construction du bâtiment dès juin prochain.

Le projet prendra naissance à côté d’un commerce de couvre-plancher, à quelques jets de pierre de l’intersection de la route 116 et du boulevard Grande Allée. Les résidents du quartier peuvent déjà avoir une bonne idée de l’apparence de la construction à venir, puisqu’une affiche contenant une esquisse est installée sur le terrain du promoteur.

C’est la dentiste Dre Caroline Cusson qui est propriétaire du terrain. Originaire de Saint-Hyacinthe, Mme Cusson opère depuis plusieurs années une clinique dentaire située sur la 116, dont elle est propriétaire avec Manon Corriveau, également dentiste. «Nous avions besoin de nous agrandir et il a été décidé que l’une resterait et l’autre partait. Manon va rester et je vais y vendre ma part du bâtiment», rapporte Mme Cusson.

Le nouveau bâtiment comprendra un maximum de quatre étages et un garage en sous-sol devant contenir 37 cases de stationnement. Le premier étage serait occupé par des commerces de vente au détail. D’ailleurs, l’affiche sur la 116 montre une terrasse et laisse entendre la présence éventuelle d’une pâtisserie et d’une pharmacie. Des bureaux de professionnels occuperont les étages supérieurs.

De plus, les documents de la Ville rapportent que le bâtiment n’aura pas d’accès pour les véhicules sur la rue avoisinante, la rue Lavoie, comme le proposaient au départ les plans. L’édifice devrait aussi avoir un toit blanc pour contrer les îlots de chaleur.

Caroline Cusson aurait aimé que le projet se réalise plus rapidement, mais elle a dû attendre en raison de la refonte du plan d’urbanisme de la Ville de Mont-Saint-Hilaire qui a été adopté plus tard que prévu. L’architecte de la dentiste avait rencontré au printemps 2017 les membres du Comité consultatif d’urbanisme (CCU) qui ont donné une orientation favorable au projet.

Avant de pouvoir donner le feu vert aux travaux, il reste encore à trouver quelques locataires. Pour l’instant, elle s’abstient d’identifier les partenaires qui se sont engagés à occuper le bâtiment. «C’est un super beau projet. Et selon nous, c’est le premier bâtiment qui aura un garage souterrain chauffé.»

La dentiste doit aussi obtenir le permis de construction. Selon la porte-parole de Mont-Saint-Hilaire Isabelle Marnier, une demande de permis a été déposée à la municipalité le 15 juin dernier. «Mais pour diverses raisons, le permis a été mis en attente en août et n’a pas encore été délivré.»

La construction du bâtiment tombera à point pour Dre Cusson. Rappelons que la Ville a augmenté de façon considérable cette année le taux général d’imposition pour les terrains vagues, qui est passé de 1,0494 $ à 1,3992 $ par tranche de 100 $ d’évaluation. Notons que les taux des autres catégories d’immeuble ont été gelés pour l’année 2018. Le terrain est présentement évalué à 525 000 $ et rapporte à la municipalité des taxes de près 7500 $.

image