14 février 2018
Première mission réussie pour les protégés de Bruno Marcotte
Par: Denis Bélanger

Bruno Marcotte (centre) en compagnie de Meagan Duhamel et d’Eric Radford. Photos: Gracieuseté

Bruno Marcotte, entouré de plusieurs patineurs artistiques, dont Meagan Duhamel et Eric Radford.

L’entraîneur de patinage artistique originaire de Belœil Bruno Marcotte a vu un des duos qu’il entraîne monter sur le podium aux Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud. Les champions canadiens en titre chez les couples, Meagan Duhamel et Eric Radford, ont décroché l’or lundi à l’épreuve par équipe. C’était une médaille attendue, car l’équipe canadienne était la grande favorite.

Pour Duhamel et Radford, il s’agit d’un deuxième podium olympique en carrière. Il y a quatre ans, à Sotchi en Russie, ils avaient décroché l’argent également à la compétition par équipe, derrière le pays hôte.

Bruno Marcotte, également le conjoint de Duhamel, avait bon espoir envers la paire canadienne pour la compétition chez les couples. «Je suis très satisfait de leur performance, et très encouragé pour leur évènement en individuel, car ils sont capables de faire encore mieux; ils sont mentalement très forts en ce moment», a confié Marcotte en direct de la Corée du Sud.

Contrairement aux précédents Jeux olympiques, où ils n’avaient fait que le programme court à la compétition par équipe, Meagan Duhamel et Eric Radford ont patiné cette fois-ci les deux programmes. Ils ont terminé deuxièmes au court et premiers au libre.

En bonne position

Duhamel et Eric Radford peuvent ajouter ce soir une autre médaille à leur palmarès à l’épreuve des couples. Hier soir, au terme du programme court, ils étaient en troisième position.  Le podium n’est pas dans la poche, le couple canadien ne devançant que par un point les détenteurs de la quatrième position. Le programme libre de soir s’annonce donc très intéressant. En 2014, ils avaient terminé au 7e rang.

Le Canada n’a PAS remporté de médailles en patinage artistique chez les couples depuis les Jeux de Salt Lake City en 2002 où Jaimie Salé et David Pelletier ont remporté l’or de façon tumultueuse. C’était l’année du fameux «Skategate» où Salé Pelletier avait terminé deuxième au terme du programme libre malgré une performance sans faille, ce que le duo russe qui a terminé devant n’avait pas pu faire. Ils ont obtenu l’or quatre jours plus alors que la juge française est déclarée coupable de fraude. Le duo russe a conservé son titre et on retrouve dans le livre des records deux duos champions pour cette olympiade.

image