26 novembre 2015
Prédictions gala Bute-DeGale
Par: Denis Bélanger
Prédictions gala Bute-DeGale

Prédictions gala Bute-DeGale

Eleider Alvarez et son entraîneur Marc Ramsay.

Eleider Alvarez et son entraîneur Marc Ramsay.

Comme à l’habitude à l’approche de grand combat de boxe, je vous fais part de mes prédictions, pour la finale ainsi que pour la demi-finale.

Lucian Bute contre James DeGale

J’ai découvert qu’il y a deux Denis Bélanger. Le premier s’en va voir le combat avec sa copine, convaincu que Lucian Bute va reconquérir sa couronne IBF des super-moyens. C’est bien lui qui a failli écrire cette chronique, mais c’est ce Denis, le chroniqueur, qui a réussi à prendre le contrôle.

Sans blague, au début de la semaine, j’étais enclin à prédire une victoire de Lucian Bute. D’après ce que j’ai pu lire, j’ai l’impression que James DeGale a beaucoup trop sous-estimé Lucian. DeGale parle déjà de prochains adversaires potentiels. Rappelons-nous, un certain Chad Dawson s’est amené à Montréal, en méprisant ses adversaires, et il a été battu par Jean Pascal et Adonis Stevenson. De plus, on a déjà eu des surprises cette année dans la division des mi-lourds. Badou Jack, qui avait perdu notamment contre Derek Edwards, loin d’être un boxeur de classe A, a défait Anthony Dirrell pour s’emparer de la ceinture du WBC. Jack a encore surpris en septembre battant George Groves, le seul ayant battu jusqu’à maintenant James DeGale.

Puis, DeGale en sera à une première défense de son titre, il n’a pas encore prouvé qu’il soit de la trempe, à titre d’exemple, d’un Carl Froch. DeGale a d’ailleurs démontré, comme me l’on fait remarquer deux observateurs, quelques failles durant son dernier combat contre André Dirrell où le titre vacant IBF était à l’enjeu.

Mais je viens de changer d’avis. Non, ce n’est pas parce que j’ai peur de passer pour un fou avec une prédiction hors norme. Pour Adonis-Dawson, j’avais favorisé Adonis même si la plupart croyaient en une victoire de Dawson. J’ai prédit une victoire par T.K.-O. de Jean Pascal sur Sergey Kovalev, bon j’étais dans le champ gauche pour cette prédiction. J’avais aussi prédit David Lemieux par décision, alors que tout le monde ne voyait Lemieux que gagner par K.-O. J’ai changé d’idée, car je devais être conséquent avec ce que j’ai dit précédemment. Lucian Bute n’a pas livré de performance convaincante depuis 4 ans. À ces quatre derniers combats, il a perdu de façon décisive contre Froch et Pascal. Sa victoire contre Grachev n’était pas dominante, et j’ai senti quelques hésitations de Lucian en début de combat contre Di Luisa en août dernier. Ce serait de la pensée magique de croire que tout est réglé pour le mieux dans le cas de Bute. Mais, l’éthique de travail de Lucian et  ses habiletés lui permettront d’aller jusqu’à la distance.  Prédiction, James DeGale l’emportera par décision.

 

Eleider Alvarez contre Isaac Chilemba

J’ai bien hâte de voir aussi la demi-finale de la carte qui servira à déterminer, en principe, l’aspirant obligatoire au titre WBC des mi-lourds détenu par Adonis Stevenson. Nous sommes choyés d’avoir deux boxeurs classés dans le top 10 du Ring Magazine s’affronter en éliminatoire.

On peut dire qu’Eleider est un peu énigmatique. Plusieurs sont demeurés sur leur appétit après les performances d’Alvarez contre Andrew Gardiner, Alexander Johnson et Isidro Ranoni Prieto. Les statistiques sont difficiles à interpréter. D’un côté, il faut toutefois noter qu’à ses cinq derniers combats Eleider a affronté trois boxeurs invaincus et le quatrième n’avait qu’un seul revers. Nous pourrions dire que Storm trouve toujours une façon de gagner.

 De l’autre côté, durant cette séquence de cinq combats, il a enregistré deux K.O., mais à l’écart des projecteurs. Son combat contre Ryno Liebenberg a été diffusé à TVA Sports en différé et celui contre Anatoliy Dudchenko n’était pas de la diffusion de Spike TV. Il faut se poser la question, Eleider répond-il bien à la pression?

 

Autre élément à considérer, l’enjeu réel du combat. Oui, ce combat servira d’élément de mesure pour Alvarez. Mais s’il l’emporte, aurait-il vraiment la chance de se mesurer à Adonis? Les deux ont le même agent et promoteur. Ça pourrait peut-être compliquer les choses. Avant que le duel contre Chilemba soit annoncé, le promoteur Yvon Michel disait qu’Adonis et Eleider s’affronteraient seulement s’il y a une demande. Et la WBC n’est pas toujours aussi sévère pour ses défenses obligatoires que peut l’être l’IBF. Rappelons que Bermane Stiverne a dû gagner deux combats éliminatoires avant d’avoir une chance au titre WBC des lourds. Si Eleider sait que sa chance ne viendra pas immédiatement, ça peut jouer sur sa motivation. Chilemba, lui est représenté par Main Event, le même promoteur que Sergey Kovalev. Donc, il n’a pas à se soucier à faire suer un collègue de la même écurie. Mais depuis le début de la semaine, Yvon Michel indique que le gagnant de ce combat va affronter Adonis. Donc à suivre.

Sur le plan boxe, Chilemba et Alvarez ont deux eu deux adversaires en commun: Rayco Saunders et Edison Miranda. Tous deux ont vaincu ces boxeurs par décision unanime. Chilemba, qui compte deux défaites en carrière, est peut-être celui qui a affronté les meilleurs boxeurs. En 2011, il a affronté Thomas Oosthuizen (qui était classé 10e  par Ring la semaine dernière chez les mi-lourds avant d’être éjecté à la suite de la décision du magazine de dépouiller Adonis de la ceinture Ring Magazine). Ce combat s’est terminé par un verdict nul.  Puis en 2013, il a affronté deux fois en combat éliminatoire Tony Bellew, oui le même qui a affronté Adonis. Le premier duel s’est terminé par une nulle et Bellew a remporté la revanche.

Mais en fin de compte, Alvarez a assez vécu d’adversité dans sa carrière pour pouvoir gérer son prochain défi. Il a toujours trouvé une façon de gagner, peu importe la marge. De plus, le pourcentage de K.-O. de Chilemba est de 36% comparativement à 56% pour Alvarez. Mais ça ne sera pas facile. Combat très intéressant en perspective. Prédiction, Alvarez par décision.

 

image