29 mai 2015
Pour bientôt
Par: Denis Bélanger
Pour bientôt

Pour bientôt

Nous sommes à une semaine du Grand Prix du Canada de Formule 1. Comme plusieurs, j’ai suivi la course automobile assidûment durant les belles années de Jacques Villeneuve en 1996 et 1997. Aujourd’hui, j’ai décroché complètement. Et j’ai un aveu à vous faire, je n’ai jamais assisté à la course du Circuit Gilles Villeneuve.

En 1996 et 1997, j’y serais allé. Mais je demeurais à Chicoutimi, j’avais 14-15 ans et pas énormément d’argent de poche. En 2000 et 2001, je passais mon été dans la grande région métropolitaine, mais j’avais d’autres obligations ces années-là durant le Grand Prix. Je suis devenu résident permanent de la grande région métropolitaine en 2005.

Pendant des années, je n’étais pas intéressé à payer pour ne voir qu’une portion de la course. C’est un sport où la télévision te permet de mieux apprécier le spectacle. Ce n’est qu’en 2008, après avoir reçu à souper un ami maniaque de sport automobile que le déclic s’est fait dans ma tête. «Hey, je serais dû pour aller voir cela au moins une fois dans ma vie. C’est l’un des seuls grands évènements sportifs de Montréal que je n’ai pas encore vu», m’étais-je dit à l’époque.

Et c’est à l’automne suivant que l’on nous apprenait que Montréal ne faisait plus partie du calendrier de F1 en 2009. J’avais loupé ma chance et je croyais qu’elle ne se reproduirait plus.

Le grand cirque de la F1 est revenu à Montréal en 2010, mais je branle toujours dans le manche. Pourquoi? Plusieurs facteurs en cause. Argent, temps, priorité, responsabilités familiales.  Il faut dire aussi que le Grand Prix a parfois eu de vilaines surprises de Dame nature. En 2013, dans les jours qui ont précédé la course à Montréal, c’était la flotte. Je me souviens très bien, le jeudi, j’avais couvert une activité promotionnelle à Greenfield Park avec Romain Grosjean. Heureusement qu’il y avait un chapiteau. Ce n’est pas très attirant la perspective d’avoir mal aux oreilles sous la pluie!

Mais là je me fais une promesse. L’an prochain, je tiens à aller voir cet évènement. Je vais probablement y amener mon fils qui adore les voitures. Bon, il sera peut-être un déçu du fait que Flash McQueen ne sera pas de la course, mais je suis convaincu qu’il passera par-dessus cette déception.

Ma découverte sportive de l’été se fera en juillet. Je vais assister à une partie des Red Blacks de la LCF à Ottawa contre les Eskimos d’Edmonton. Le dernier match de football de la LCF que j’ai vu remonte à 2007. Ça fait un bail.

 

image