8 janvier 2016
Pont de glace : pas avant deux semaines
Par: Karine Guillet
L'état de la rivière ne permet pas encore à l'entrepreneur de construire le pont.<@

L'état de la rivière ne permet pas encore à l'entrepreneur de construire le pont.<@

MÉTÉO. Les utilisateurs du pont de glace reliant Saint-Denis-sur-Richelieu à Saint-Antoine devront s’armer de patience. La rivière Richelieu n’est pas encore gelée du côté de Saint-Denis pour le moment

Le directeur général de la municipalité de Saint-Denis-sur-Richelieu, Pascal Smith, indique cependant que, si la météo se montre clémente, le pont pourrait bien être ouvert d’ici deux semaines.

Les températures devraient demeurer douces jusqu’à lundi prochain. Pour que la structure glacée prenne vie, la glace doit d’abord être suffisamment épaisse sur le cours d’eau afin de permettre à l’entrepreneur de circuler en quatre-roues.

Le pont de glace coûte chaque année 8000$, que Saint-Antoine et Saint-Denis paient conjointement. Cinq autres municipalités avoisinantes, dont les citoyens utilisent aussi la structure, contribuent également à défrayer les coûts reliés au pont.   

L’an dernier, malgré le froid qui s’était abattu sur le Québec en début d’année, le pont de glace avait également tardé à ouvrir en raison d’un redoux pendant la période des Fêtes. Il faut remonter à au moins dix ans pour trouver un hiver où la température n’avait pas permis aux voitures de circuler sur le Richelieu.

Puisque le contrat est octroyé à un entrepreneur de Saint-Antoine bien avant la période d’activité du pont de glace, la structure sera érigée peu importe sa durée d’utilisation.  

image