7 septembre 2017
Ram 2500 Power Wagon
Plus grand et plus gros
Par: Marc Bouchard
Ram 2500 Power Wagon. Photos Marc Bouchard

Ram 2500 Power Wagon. Photos Marc Bouchard

Je me suis fait plaisir la semaine dernière. Je me suis rendu à l’Expo Champs où j’ai pu mettre la main au volant de l’un des tracteurs les plus puissants de sa catégorie. Rien de moins. Mais étrangement, c’est moi qui avais l’impression de faire plaisir aux visiteurs avec mon véhicule d’essai. Il faut dire qu’il est impressionnant ce RAM 2500 Power Wagon et que, grâce à la complicité des organisateurs, j’ai pu le glisser à l’intérieur même de l’exposition, le temps de quelques photos. Or, nombreux sont les visiteurs qui en ont profité pour visiter et poser des questions. Il attire, ce gros RAM. Attention, cependant, le Power Wagon n’est pas une camionnette légère, mais plutôt un outil de travail de trois quarts de tonne de classe 2, soit un Ram 2500.

Quoique toujours basé sur le Ram 2500 HD Crew Cab à quatre portes, le tout nouveau Power Wagon se reconnaît non seulement à sa nouvelle calandre du style Rebel (vraiment identifiable par les gigantesques lettres R-A-M en son centre), mais aussi à la caisse courte RamBox qui se distingue par deux compartiments verrouillables entre les flancs intérieurs et extérieurs de la boîte, une option autrefois réservée aux versions 1500. On y verra d’imposants décalques avec les lettres Power Wagon sur l’extérieur de cette caisse et diverses bandes noires qui décorent la camionnette incluant le grand appliqué sur le capot. Enfin, outre les pare-chocs noirs de poudre cuite et les nouvelles jantes, on y constatera le puissant treuil Warn d’une capacité de 12 000 livres à l’avant.

Ce gros mastodonte vient avec une fiche technique impressionnante qui débute avec le V8 Hemi de 6,4 litres qui fait 410 chevaux et 429 li-pi de couple combiné à une boîte automatique à huit rapports. Malheureusement, FCA ne propose toujours pas un moteur Cummins Diesel optionnel dans les Power Wagon comme on en retrouve dans le catalogue des autres Ram 2500.

Les nouvelles jantes redessinées sont équipées de pneus Goodyear Wrangler DuraTrac de 33 pouces vraiment destinés à une adhérence hors pair sur terrain boueux, sablonneux ou rocailleux. Pour devenir un Power Wagon, la suspension du Ram 2500 de base a dû être relevée de quelques pouces (résultant en un dégagement au sol de 14,3 pouces) et appuyée d’amortisseurs Bilstein en conséquence. Vous aurez compris que des plaques de protection ont aussi été ajoutées pour protéger certains éléments mécaniques plus vulnérables en situation hors route. Enfin, mentionnons que le Power Wagon a une capacité de remorquage de 10 030 livres!

En ce qui a trait à l’intérieur, vous ne serez pas surpris d’apprendre que la sellerie était de cuir et que l’ensemble ressemblait plus à celui d’un VUS de grand luxe qu’à un pick-up commercial ou une camionnette d’excursion hors route. Les sièges d’avant comme arrière sont très confortables et l’aménagement y est remarquable. Ce qu’on y remarque, c’est l’espace qui y est généreux. Cependant, sans les marchepieds, l’accès au poste de pilotage (ou aux autres sièges) y est plutôt acrobatique. Il fallait me voir accéder et débarquer de cette cabine pour s’en convaincre.

La caisse de 76 pouces de longueur peut être recouverte d’une toile afin de protéger le cargo. Elle n’est peut-être pas si longue, mais elle peut accepter la traditionnelle planche de contreplaqué de 4 x 8 à plat entre ses puits d’aile. Si les compartiments latéraux de la Ram Box sont pratiques, grimper dans la caisse est loin d’être facile. Mais elle peut accepter jusqu’à près de 1500 livres de charge. Conduire le tout récent Power Wagon n’a plus rien à voir avec la conduite des Power Wagon du passé. Dès le départ, on sent que l’on fait affaire avec une camionnette élaborée qui sera plus utilisée sur la route qu’hors route. C’est pourquoi la conduite sur la route n’est pas aussi terrible que prévu. Sur grand-route, le Ram Power Wagon s’avère un véhicule facile à conduire. Le moteur émet à peine un peu de son alors que l’habitacle demeure isolé des bruits de la route.

Cependant, en situation urbaine, on s’aperçoit rapidement qu’il s’agit d’une camionnette robuste et qu’il faut la traiter ainsi. Sa portée est plutôt raide et son encombrement ne la rend pas si facile à garer ou à manœuvrer. En ce qui a trait à la consommation, j’aimerais presque ne pas vous en parler, mais des véhicules de ce genre et surtout de ce poids ne sont jamais des champions de l’économie. J’ai obtenu une moyenne de 16,8 litres aux 100 km au tableau de bord. Mais avouez qu’il est impressionnant ce gros RAM!

Forces :

– Puissance

– Capacités hors route

– Espace intérieur

Faiblesses :

– Consommation

– Prix

– Maniabilité

image