19 juin 2019
Développements résidentiels
Plus de 1000 véhicules par heure pourraient circuler sur Saint-Jean-Baptisteterti
Par: Sarah-Eve Charland

Les plans de la rue Saint-Jean-Baptiste et des nombreuses intersections imagés par la firme de consultants. Photo gracieuseté

Si le développement des Bourgs de la Capitale atteint sa pleine capacité, il pourrait y avoir jusqu’à 1000 véhicules circulant par heure sur la rue Saint-Jean-Baptiste. C’est ce que révèle une étude de circulation commandée par la Ville de Belœil.

La firme Les Consultants S.M. inc. a été mandatée par la Ville de Belœil pour réaliser une étude de circulation en vue de l’implantation de ce projet domiciliaire. Le document a été obtenu en vertu de la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels. Le secteur de l’étude a été délimité par le chemin Trudeau au nord, le boulevard Yvon-

L’Heureux au sud, la rue Saint-Jean-Baptiste à l’est et à la limite du terrain du développement à l’ouest. Les conclusions de l’étude considèrent que le projet de développement se réalisera en entier.

À terme, le projet de développement résidentiel mixte dans les Bourgs de la Capitale devrait s’étendre sur 160 000 mètres carrés de superficie. Cela représentera 192 unités de résidences multifamiliales, 246 unités dans des résidences pour personnes aînées, une station d’essence et deux restaurants, dont un de type restauration rapide.

Le projet domiciliaire engendrerait une augmentation de près de 440 véhicules par heure en période de pointe le matin et de près de 480 véhicules par heure en période de pointe, l’après-midi. Le secteur connaitrait donc un débit de plus de 1000 véhicules par heure en période de pointe.

La congestion du secteur pourrait entraîner entre 40 secondes et 75 secondes de retard par intersection, incluant l’intersection de la rue Saint-Jean-Baptiste et du chemin Trudeau. La Ville de Belœil prévoit ajouter un carrefour giratoire au prolongement de la rue Serge-Pepin et à l’intersection de la rue Ange-Aimé-Lebrun.

Pour les accès autres que les carrefours giratoires, une analyse de justification de feux de circulation a été réalisée, mais a révélé que les feux de circulation n’étaient pas justifiés selon les normes de Transports Québec.

Des recommandations

Selon l’étude de circulation, l’un des points critiques du réseau se situera à l’intersection de la rue Saint-Jean-Baptiste et le chemin Trudeau, l’intersection la plus utilisée par les véhicules en raison de sa proximité à l’autoroute 20. La firme de consultants propose plusieurs mesures de mitigation, dont l’ajout de deux voies sur Saint-Jean-Baptiste entre Serge-Pepin et l’autoroute 20. La Ville de Belœil avait mentionné à L’ŒIL suivre cette recommandation. Cela permettrait de réduire les retards et les files d’attente anticipées notamment en direction nord.

Il est aussi recommandé de modifier la programmation des feux de circulation à une durée de cycle de 100 secondes en heure de pointe du matin et une durée de cycle de 120 secondes en heure de pointe l’après-midi.

En prenant compte des mesures de mitigation suggérées, les conditions de circulation dans ce secteur ne subiraient pas de dégradation majeure. Les conditions resteraient acceptables même pour l’intersection de la rue Saint-Jean-Baptiste et le chemin Tudeau. Il n’y aurait aussi pas de débordement sur l’autoroute 20.

image