14 avril 2017
Plan d’urbanisme reporté
Par: Denis Bélanger
Plusieurs citoyens ont manifesté en février pour s’opposer à la haute densité dans les zones H-111 et H-114.

Plusieurs citoyens ont manifesté en février pour s’opposer à la haute densité dans les zones H-111 et H-114.

Mont-Saint-Hilaire n’a toujours pas adopté son plan d’urbanisme durable (PUD).  À la dernière séance du conseil municipal, le maire Yves Corriveau a réitéré que le plan ne sera adopté seulement lorsqu’une solution aura été trouvée pour les zones H-111 et H-114 dans le secteur du chemin Ozias-Leduc. 

Le projet de règlement pourrait être adopté le 18 avril en séance extraordinaire du conseil.  Au départ, la municipalité prévoyait l’adopter en mars, mais le conseil municipal a décidé de le repousser notamment à la suite de la demande des citoyens qui s’opposaient à une haute densité dans les deux zones en question.

La première mouture du nouveau règlement de zonage, s’inscrivant dans le processus d’adoption du PUD, laissait entrevoir la possible construction d’un minimum de 51 logements au coin de Cardinal et d’Ozias-Leduc, et un minimum de 36 logements sur Ozias-Leduc, face à la Montée des Trente. Une manifestation avait même été organisée à l’hôtel de Ville pour dénoncer la haute densité dans ces deux zones. La Ville a décidé par la suite d’ajouter le sort des H-111 et H-114 dans le mandat du comité de suivi de la zone A-16.  

La municipalité a aussi déjà pris les devants pour atténuer les effets d’un éventuel développement résidentiel. En effet, les futurs bâtiments seraient limités à deux étages et demi. 

image