16 novembre 2017
Plaire à tous
Par: Vincent Guilbault
Vincent Guilbault

Vincent Guilbault

Après le passage de Jean-François Lisé, notre bureau a eu la chance d’accueillir un autre chef de parti en la personne de François Legault, de la Coalition Avenir Québec. À la différence que M. Legault n’est pas venu seul; il était accompagné de Simon Jolin-Barrette, député caquiste de Borduas. Faut dire que le Parti Québécois n’a toujours pas de chevalier pour défendre le haut fort de l’indépendance qu’était Borduas. Bien hâte de voir si le PQ réussira à reconquérir son bastion.

M. Jolin-Barrette avait remporté son siège avec seulement une centaine de voix d’avance. Mais bon, les temps ont changé. «C’est quelqu’un qui va faire partie de l’élite politique du Québec dans les prochaines années, dit M. Legault de son candidat. Il est apprécié de tous ses collègues, brillant et travaillant.»
Et le vent semble surtout souffler dans les voiles de la CAQ. Les récents sondages le placent même premier devant les libéraux. D’ailleurs, il faut entendre François Legault en entrevue pour comprendre qu’il connaît son ennemi. Il attaque le PQ, sans jamais mentionner le parti Libéral, comme s’il le laissait mourir de sa belle mort. Il sait que le PQ peut lui voler des votes.
Je vais être bien honnête, la CAQ, c’est le parti que je cerne le moins. J’ai comme l’impression qu’on veut plaire un peu à tout le monde. Baisser les impôts des familles, améliorer l’accès aux médecins, décupler l’économie, redonner le pouvoir au citoyen, protéger la montagne. Comment s’opposer? Faudra attendre le programme électoral, mais en entrevue, M. Legault a le beau rôle de promettre du changement, sans souffrir d’un mauvais bilan au pouvoir.
Parfois, M. Legault promet sur tous les tableaux. Par exemple, il courtise autant l’automobiliste que
l’usager du transport en commun. On va élargir la 20 pour les autos, mais aussi bonifier l’accès au transport. C’est noble, mais ça ressemble à un vieux truc d’astrologue. «Oh, vous êtes une personne extravertie, mais vous avez parfois vos moments d’introversion. Vous allez trouver l’amour dans un avenir plus ou moins rapproché». Tsé, quand c’est assez vague que tout le monde trouve son compte?
Il promet que la Vallée du Saint-Laurent sera protégée de l’exploration gazière et pétrolière. Mais les opposants au gaz voudraient que la promesse s’étende aussi pour le reste de la province, ce que Legault refuse de faire; il préfère le cas par cas. Il joue donc un peu sur les deux tableaux; plaire aux environnementalistes, mais aussi aux joueurs de l’industrie.
Mais à force de plaire à tout le monde, tu finis par ne plaire à personne. Comme disait l’ancien négociateur du FBI Chris Voss, si ta femme veut que tu portes tes souliers noirs, et que toi, tu veux porter tes souliers bruns, et bien le compromis, c’est donc de porter un soulier de chaque couleur. Le compromis n’est pas toujours la meilleure option!
Mais bon, François Legault promet d’investir dans les médias locaux. C’est mon patron qui va être content!

image