11 avril 2017
Place Michel Brault: Lumière et mouvement à l’honneur
Par: Karine Guillet
Trois cadres lumineux permettront de cadrer le décor, à la manière d'une caméra.

Trois cadres lumineux permettront de cadrer le décor, à la manière d'une caméra.

BELOEIL. Les travaux du parc en l’honneur du cinéaste Michel Brault devraient débuter en avril. La place devrait être inaugurée à temps pour le début de la saison estivale.

Le début des travaux est conditionnel à l’obtention d’une autorisation du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), puisque les travaux s’effectueront à l’intérieur de la zone inondable et touchent à la végétalisation de la bande riveraine.

La firme Pavatech a obtenu le mandat de réaliser l’espace en mémoire à l’homme de cinéma, pour 329 748$.

Selon la Ville, le projet misera sur l’importance de la lumière et du mouvement, deux éléments chers au cinéaste. Pour illustrer cette importance, une œuvre d’art formée de trois grands cadres lumineux sera implantée au centre du parc. La filmographie de Michel Brault y sera également détaillée.

Le parc inclura du mobilier urbain et plus de la moitié de sa superficie devrait être couverte par des végétaux, afin de minimiser l’impact des îlots de chaleur dans le Vieux-Belœil.

Chronologie

La Ville s’était réservé une enveloppe de 470 000$ pour la démolition de l’ancien édifice de l’Âge d’Or et l’aménagement d’un espace public. Le contrat de démolition avait été octroyé à l’entreprise Frégeau, pour 28 168$.

Belœil a opté pour le mode conception-construction pour l’aménagement de cet espace public. Les enfants du cinéaste avaient d’ailleurs collaboré à l’élaboration d’une vidéo présentant l’œuvre et la vie de leur père lors de l’ouverture du concours d’appel d’offres.

Une autre firme avait soumissionné pour l’espace Michel-Brault, mais elle n’était pas conforme, car elle n’avait pas déposé de cautionnement selon lequel elle s’engageait à remplir les obligations de ses fournisseurs si celui-ci ne respecte pas ses obligations.

image