1 juin 2018
Place au Festival de films de la Montérégie
Par: Denis Bélanger

La porte-parole Valérie Cadieux, le fondateur du festival, François Forget, et Sylvain Drolet du Studio création High5, qui a conçu le logo de l’événement. Photo: Robert Gosselin

Un nouvel événement culturel s’ajoute au calendrier de 2018, le Festival de films de la Montérégie. S’attardant à la mise en valeur des courts métrages, le Festival se déroulera dans quatre villes cet été et en automne.

Ce festival prend sa source dans le Festival de films de Saint-Denis-sur-Richelieu, qui a été initié au parc des Patriotes en 2015 par François Forget, président de Kaméléon Productions. «Cette année-là, la municipalité fêtait son 275e anniversaire. J’ai présenté le projet de festival. Les soirées de courts métrages amènent une atmosphère différente, j’adore ça. Je voulais aussi apporter quelque chose à mon ancien village. L’an dernier, j’ai demandé à ce qu’on regarde la possibilité d’agrandir le territoire de diffusion», renchérit M. Forget.

Projections extérieures
Le festival proposera en premier temps trois projections extérieures d’une dizaine de réalisations. La première aura lieu le 7 juillet à la place publique de Saint-Jean-sur-Richelieu dans le cadre d’Un Été Show, la deuxième, le 4 août au quai de Saint-Denis-sur-Richelieu, dans une formule ciné-parc, et la troisième, le 24 août au parc municipal de Saint-Jean-Baptiste.

De ces trois soirées, 10 courts métrages seront retenus pour la grande finale qui aura lieu en formule tapis rouge, le 5 octobre à la Maison de la culture Villebon de Belœil. Un jury déterminera à quel réalisateur reviendra la palme du meilleur film. Il y aura également un prix coup de cœur du public. Pour animer la soirée, les organisateurs du festival ont fait appel à l’humoriste Pascal Cameron.

La comédienne Valérie Cadieux, qui demeure maintenant à Mont-Saint-Hilaire et qui a joué dans plusieurs productions québécoises dont Lance et Compte et District 31, agira comme porte-parole de l’événement et sera aussi présente à la finale. «La région et le monde de la culture me tiennent à cœur. Je suis contente que la Montérégie s’attarde aux jeunes talents. C’est une super opportunité pour les réalisateurs de démontrer leur savoir-faire. Le court métrage est d’ailleurs un terrain de jeu incroyable», fait remarquer l’artiste.

La période d’inscription des productions pour le festival est maintenant lancée et les réalisateurs doivent soumettre leur film avant le 21 juillet. Les films se doivent d’être d’une durée de 12 minutes et moins et s’adresser à un public général. Les inscriptions sont gratuites. Les fonds amassés pendant les événements entourant le Festival de films de la Montérégie seront versés à l’équipe Challenge-SRC 2019 afin d’amasser des dons pour la Société de recherche sur le cancer.
Info: prodkam.com/festival-inscription.

image