8 mars 2018
Piscine de Belœil : une terrasse et plus de cases de stationnement
Par: Karine Guillet

Le plan de l'aménagement extérieur de la piscine. photo: archives

La piscine de Belœil aura finalement la terrasse donnant sur le ruisseau des Trente présentée aux citoyens en septembre dernier, alors que la Ville a augmenté le contrat du constructeur Décarel de 413 000 $, le portant à 15,4 M$, plus taxes. Belœil en a profité pour augmenter la capacité de son stationnement.

 

À lui seul, l’aménagement paysager devrait coûter 275 000 $ additionnels. Rappelons que la réalisation de l’aménagement paysager du Centre aquatique ne faisait pas partie du contrat octroyé à Décarel en septembre dernier. Les concepteurs du Centre aquatique avaient toutefois le mandat de présenter un concept d’aménagement à la population. C’est d’ailleurs ce concept qui avait été présenté aux citoyens, sans toutefois préciser qu’il n’était pas prévu au contrat.

La mairesse de Belœil Diane Lavoie a expliqué par voie de communiqué que ces travaux ont été volontairement retirés de l’enveloppe initiale afin d’analyser le concept soumis dans l’ensemble du projet et «dans le respect de son environnement, notamment du cours d’eau».

Selon la Ville, le concept devrait favoriser le transport actif et le développement durable. La gestion des eaux de pluie a été pensée, de même que la réduction des îlots de chaleur.

Stationnement

Outre l’aménagement paysager, les ajouts au contrat de Décarel comprennent aussi le renforcement d’une structure pour l’œuvre d’art dans le hall d’entrée, le talus extérieur, l’ajout d’une borne d’incendie et le réaménagement du stationnement extérieur.

Ces nouveaux travaux devraient permettre d’augmenter la capacité du stationnement, de 12 places, portant la capacité totale à 72 places. Concrètement, la surface de terrain sera agrandie en rallongeant le talus, des travaux de 65 873$. La configuration des cases de stationnement a aussi revue en parallèle plutôt qu’en perpendiculaire. L’aménagement de ces nouvelles cases coûtera 40 353$.

Rappelons que la capacité initiale du stationnement, de 60 places, était insuffisante, alors que Belœil estimait qu’il lui manquait une quarantaine de places. La Ville souhaitait pallier à ce manque en utilisant les cases de la résidence pour aînés adjacente, dont le projet a finalement été abandonné.

Toujours dans les coûts

Belœil avait d’ailleurs déjà bonifié de 96 000 $ le contrat du constructeur au retour des Fêtes pour la construction d’une allée d’accès temporaire en provenance de la rue Saint-Jean-Baptiste. En fait, la mairesse a précisé que ce chemin devait à la base être construit par le Groupe Maurice, qui devait y implanter une résidence pour aînés. Décarel proposait de faire ce chemin à un coût inférieur de ce qui avait déjà été budgété.

Malgré cet ajout, la mairesse de Belœil précise toutefois que la Ville demeure à l’intérieur des coûts prévus pour la construction du Centre aquatique, de 16,5 M$.

La Ville de Belœil avait d’ailleurs dû revoir à la hausse le budget de la piscine de 14,7 M$ à 16,5 M$ l’été dernier, alors qu’aucun des trois soumissionnaires en liste n’avait présenté un concept respectant les modalités initiales. Décarel avait finalement obtenu le contrat en septembre, présentant une soumission totale de 17,1 M$. La Ville prévoyait toutefois récupérer la totalité du montant des taxes, ce qui ferait baisser le contrat à 14,9 M$.

image