8 juin 2016
Piscine: Belœil va de l’avant sans entente signée
Par: L'Oeil Régional
La piscine de Pôlybel est fermée depuis juin 2015.

La piscine de Pôlybel est fermée depuis juin 2015.

PROJET. Le conseil municipal de Belœil a adopté un règlement de 14,675 M$ pour son projet de piscine municipale sur la rue Saint-Jean-Baptiste, même si elle n’avait pas encore d’entente signée avec le propriétaire du terrain.

Belœil avait une entente verbale avec le promoteur propriétaire du terrain qu’elle convoite sur la rue Saint-Jean-Baptiste. La porte-parole, Caroline Nguyen Minh, mentionne que l’entente écrite est toujours à l’étape de la finalisation auprès des conseillers juridiques. Elle précise toutefois que le règlement d’emprunt sous-entend que le terrain doit être gratuit, puisqu’aucun coût n’est rattaché à l’achat d’un terrain dans l’estimation budgétaire en annexe du règlement.

«S’il y a un problème [avec le terrain], on a deux autres options et de ces deux options, il y a un terrain qui appartient à la Ville», a rappelé la mairesse Diane Lavoie, en faisant référence aux terrains de l’école secondaire Polybel et de l’aréna municipal, sur la rue Radisson.

Registre lundi

Le registre se tiendra le lundi 13 juin, de 9h à 19h, à l’hôtel de ville de Belœil, sur la rue Laurier, comme c’est habituellement le cas pour la signature de registres. La tenue du dernier registre, l’automne dernier, s’était exceptionnellement faite à la maison de la Culture Villebon en raison d’importants travaux sur la rue Laurier qui rendaient l’hôtel de ville difficilement accessible.

La municipalité a d’ailleurs fait parvenir un dépliant d’information à tous les citoyens, mardi, sur ce projet de 14,7 M$. Ce document détaille les prochaines étapes à venir si le projet va de l’avant et explique également les «répercussions» financières de 150 000$ et temporelles (ouverture reportée) d’un référendum si plus de 500 personnes signent le registre. Bien qu’elle y indique que le registre se tiendra le 13 juin, la ville ne spécifie pas l’adresse ni les heures auxquelles les citoyens peuvent signer le document.

Questionnée sur la raison expliquant que le lieu et les heures de la tenue du registre ne figuraient pas sur le document, la porte-parole, Caroline Nguyen Minh, répond que la Ville «a communiqué l’information selon la procédure habituelle dans pareil cas, c’est-à-dire via la publication d’un avis public dans le journal local et à l’hôtel de ville».

image