17 mai 2016
Piscine: Belœil va de l’avant avec le site de Saint-Jean-Baptiste
Par: Karine Guillet
La Coalition soutient que le projet sur la rue Saint-Jean-Baptiste ne répond pas aux besoins des citoyens de Belœil.

La Coalition soutient que le projet sur la rue Saint-Jean-Baptiste ne répond pas aux besoins des citoyens de Belœil.

MUNICIPAL. Belœil bâtira une piscine de 14,7 M$ au coin de la rue Saint-Jean-Baptiste et du boulevard Yvon-L’Heureux. Le conseil municipal devrait adopter un règlement d’emprunt en ce sens au début du mois de juin.

Selon l’échéancier préliminaire, la Ville devrait présenter un avis de motion pour le règlement d’emprunt de 12 M$ à la séance du 24 mai. La tenue du registre pour le règlement d’emprunt devrait se faire à la mi-juin pour une livraison du centre aquatique en septembre 2018.  

L’entente avec Saint-Hyacinthe devrait perdurer jusqu’à l’ouverture de la piscine.

En attendant, Beloeil indique qu’elle devra rendre l’accès au site de Saint-Jean-Baptiste sécuritaire et continuer la recherche de financement. Elle présentera notamment le nouveau projet à Otterburn Park. Le conseil municipal de Saint-Mathieu-de-Beloeil devra également décider s’il s’implique dans le projet.

La Ville se défend d’avoir déjà décidé

La Ville a reçu quelques 300 avis au cours de sa période de consultation publique, dont 96% étaient en faveur d’une piscine municipale.

Pour le chef du Parti des citoyens et principal opposant au projet initialement présenté par la Ville, Rémi Landry, la période de consultation n’a pas su répondre aux interrogations qu’il a posées à la Ville. Le politicien se questionne notamment sur la manière dont la Ville parviendra à rentabiliser la piscine sur ce site durant les jours de semaine. Il croit que le dépliant envoyé par la poste aux résidents pour présenter les différentes options favorisait un site et un type de projet, puisque le seul site qui répondait aux critères posés par la Ville était celui de la rue Saint-Jean-Baptiste.

Selon le dépliant distribué au début du mois d’avril, les seuls éléments à considérer pour ce terrain étaient la gratuité du site et l’enjeu d’un accès sécuritaire. La mairesse Diane Lavoie maintient toutefois que le comité d’experts n’a pas trouvé de point négatif au site de Saint-Jean-Baptiste.

«Selon moi, ça aurait été intéressant de dire qu’avec le terrain qu’on nous donne [sur Saint-Jean-Baptiste], il y a des coûts qui sont cachés. Il va falloir faire des pistes pour y accéder. Il va y avoir une occupation qui sera moins dense pendant le jour», croit M. Landry.

La mairesse Diane Lavoie maintient qu’elle a toujours refusé de divulguer ses préférences, même aux citoyens qui lui demandaient son avis. «Si on m’avait dit, c’est celui de Polybel, je me serais battue pour avoir le site de Polybel. J’étais à l’écoute des citoyens.»

Tous les propriétaires de terrains que la Ville a approchés ont eu la même opportunité de donner leur terrain. Le propriétaire du terrain sur la rue Saint-Jean-Baptiste est le seul qui a accueilli la demande de la Ville. Le site est toujours la propriété du promoteur immobilier, mais la directrice générale Martine Vallières assure que la Ville a une entente verbale avec celui-ci. Le coût du branchement aux services municipaux est inclus dans le coût du projet.

Registre

Le projet initial de piscine de Beloeil, à proximité de l’autoroute 20, avait été bloqué par la signature du registre de 1128 signatures. Mme Lavoie s’est dite bien  consciente que le projet pourrait être à nouveau bloqué.

«On espère qu’avec toute la démarche qu’on a faite, que les gens comprennent. J’espère que ceux qui ne veulent pas vont quand même embarquer dans le projet parce que les gens se sont prononcés. On a fait une démarche. S’il arrive quoi que ce soit, on aura à prendre des décisions», explique Diane Lavoie. La mairesse n’a toutefois pas voulu indiquer si elle pourrait opter pour le référendum advenant une signature du registre.

De son côté, le chef du Parti des citoyens ne sait pas s’il se mobilisera pour la signature du registre. Il souhaite d’abord écouter ce que la Ville souhaite offrir et voir dans quelle mesure les citoyens pourraient participer au projet. La mairesse Diane Lavoie assure toutefois que la Ville continuera d’être transparente jusqu’à la fin du processus.

La projet en chiffres

77%

avis favorables qui se positionnent en faveur du site de Saint-Jean-Baptiste.

65%

Avis positifs en faveur d’un projet plus gros, à 14,7 M$

26%

Avis positifs en faveur d’un autre projet que les deux options présentées

Moins de 2 km

60% des garderies de Beloeil et quatre des sept écoles de la Ville sont situées à cette distance du site sur Saint-Jean-Baptiste.

74 827$

Contribution annuelle potentielle de Saint-Mathieu-de-Beloeil

image