27 juillet 2016
Peu d’impact pour les bars et restaurants du Vieux-Beloeil
Par: L'Oeil Régional
Les restaurants et bars du Vieux-Beloeil vivent bien avec la nouvelle loi sur le tabac.

Les restaurants et bars du Vieux-Beloeil vivent bien avec la nouvelle loi sur le tabac.

Deux mois après le début de l’interdiction de fumer sur les terrasses des bars et restaurants, des restaurateurs du Vieux-Beloeil disent ressentir peu d’impact de la nouvelle loi.

Un peu partout au Québec, l’inquiétude était palpable chez les restaurateurs et tenanciers de bars vis-à-vis l’entrée en vigueur de loi 44, le 26 mai dernier. Plusieurs craignaient de voir les clients fumeurs déserter leur établissement et ainsi connaître une perte de revenus.  

Dans la région, les propriétaires interrogés par L’Œil Régional dressent un bilan positif. Leur chiffre d’affaires ne semble pas en souffrir.

«Comme les gens ne fumaient presque plus sur les terrasses parce qu’ils sont respectueux de plus en plus, je ne vois pas une très grosse différence», témoigne la gérante du restaurant Mista, Marigil Rivet.

Aux Brasseurs du moulin, certains clients ont essayé de griller une cigarette sur la terrasse la semaine suivant l’entrée en vigueur de la loi. «Il y a eu un petit grincement de dents. Mais on n’en ressent pas les effets», indique le co-propriétaire David Lamoureux, qui constate aussi que les gens fumaient déjà peu sur les terrasses avant l’interdiction.

Un horaire pour fumer?

Les bars et restaurants ne jouent guère jusqu’à maintenant à la police envers les fumeurs récalcitrants. La clientèle respecte l’interdiction. «Les gens sortent vraiment par eux-mêmes. Je n’ai pas eu personne qui s’est vraiment essayé», note le copropriétaire du bar Le Septembre, Elliot Lafrenière.

Selon lui, la disposition de la loi pourrait toutefois être appliquée sur un certain nombre d’heures. «Par exemple, à 21h ou à minuit, tu peux commencer à fumer», propose-t-il.

«Je comprends pour les restaurants (l’interdiction), mais pour les bars, les gens ne sont pas en train de manger. […] Les gens viennent prendre un verre, et quand tu prends un verre d’habitude tu as envie de fumer une cigarette ou un cigare. Ça dépend du monde», explique M. Lafrenière.

Ce que dit la loi

En plus des terrasses, la loi sur le tabac modifiée en novembre 2015 interdit maintenant l’usage de la cigarette dans les aires de jeux pour enfants, sur les terrains sportifs et de jeux, et dans les autos lorsqu’un enfant de moins de 16 ans y’est présent. Les fumeurs contrevenants peuvent recevoir une amende allant de 250$ à 1500$. L’établissement qui tolère qu’une personne fume est exposé à une amende allant de 500$ à 25 000$.

image