27 janvier 2016
Peu d’employés de minorités visibles
Par: Karine Guillet
Seulement 2% des employés de la CSP sont de minorité visible.

Seulement 2% des employés de la CSP sont de minorité visible.

EMPLOI. La Commission scolaire des Patriotes (CSP) est loin d’atteindre la cible en matière d’accès à l’emploi des minorités visibles, selon les données publiées par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ).

Le rapport révèle que seulement 12 personnes d’une minorité visible travaillaient à la CSP, alors que l’organisme d’éducation public devrait en employer 584 selon la CDPDJ.

Avec un pourcentage d’atteinte de ses cibles de 2%, la Commission scolaire des Patriotes fait partie des organismes publics qui respectent le moins ses objectifs en terme d’employabilité de minorités visibles, selon un reportage de Radio-Canada.

La porte-parole de la CSP, Lyne Arcand, n’est pas en mesure de confirmer ces données. Elle soutient même que ces données, provenant de formulaires remplis par les employés, ne reflètent pas la réalité observée par la CSP. La commission scolaire s’interroge notamment sur la façon dont ce formulaire est compris de ses employés, puisque la déclaration n’est pas obligatoire.

La CSP travaille cependant à offrir de meilleures voies de communication afin de favoriser l’accès à l’emploi. Elle compte notamment retravailler son site web afin d’y offrir plus d’information sur l’emploi, sur les candidats avec une formation de l’étranger et sur les reconnaissances d’équivalences.

«On veut pouvoir mettre cette information-là disponible plus facilement. On l’a, mais on souhaite la rendre plus accessible», explique Mme Arcand.

Les organismes publics qui emploient 100 personnes ou plus sont assujettis à la loi sur l’accès à l’égalité en emploi depuis 2001. Outre les minorités visibles, le rapport Accès à l’égalité en emploi s’intéresse également à la situation des femmes, des autochtones, des minorités ethniques (personnes autres que de minorité visible dont la langue maternelle n’est ni l’anglais ni le français) et des personnes handicapées.

Selon le rapport, la CSP était également en deçà de ses objectifs dans toutes les catégories.

En 2011, 2% de la population de la Vallée-du-Richelieu était issue d’une minorité visible. Dans l’agglomération de Longueuil, également en partie desservie par la CSP, 17% de la population appartenaient à une minorité visible.

image