20 septembre 2017
Kia Rio5 2018
Petite et discrète
Par: Marc Bouchard
Kia Rio5. Photos: Marc Bouchard

Kia Rio5. Photos: Marc Bouchard

Ceux qui ont conduit des Kia Rio dans le passé n’ont pas exactement en tête le mot silence. En fait, la petite voiture avait de bien grandes qualités, mais l’insonorisation de l’habitacle n’était peut-être pas sa meilleure. Ce qui explique sans doute pourquoi le constructeur coréen a mis tellement d’insistance à rendre la nouvelle Kia Rio5 2018, la version 5 porte de la petite voiture, aussi silencieuse.

Car en matière de silence, la petite sous-compacte est surprenante. Lors du lancement canadien, c’est en roulant sur les routes de Québec et de la région de Portneuf que nous avons pu la mettre à l’épreuve. Vous savez, le genre de routes de campagnes ponctuées de trous abondants, et de routes de ville au pavage plutôt inégal? C’est exactement sur ce genre de recouvrement que nous avons testé la nouvelle Kia Rio5 2018.
Premier constat : les bruits de roulement sont bien contenus. La petite sous-compacte, avec à son bord deux journalistes bedonnants, a franchi les routes québécoises sans jamais faire entendre de sons trop évidents. Cet étonnant silence (enfin, pour une sous-compacte) nous a permis de multiplier les conversations et d’écouter la radio sans difficulté.
Il ne nous a pas empêchés de manquer une directive de conduite et de nous retrouver sur notre proche chemin au lieu de la route prévue cependant. Mais ça, c’est justement parce que les conversations étaient trop abondantes.
Second constat : les 130 chevaux du petit moteur 4 cylindres font bien le travail. Il s’agit, rappelons-le, d’une petite voiture sous-compacte. Elle a tout de même sans trop d’hésitation transporté nos deux lourdes carcasses à la fois sur autoroute et sur les dédales sinueux et parfois accidentés du Chemin du Roy.
On ne parle évidemment pas d’une voiture de performance, mais pour la taille et le prix, la petite Rio5 est la plus puissante de sa catégorie, et on le ressent bien. J’avoue qu’à l’occasion la transmission a semblé souffrir un peu pour trouver le bon rapport lors des changements de dénivellation, mais en général elle s’en tire avec un avis positif.
Autre bon point pour la petite voiture, l’espace intérieur pour les occupants avant est plus que correct.
Des versions coûteuses
Ce qui rend la Kia Rio5 2018 attrayante, c’est que même en version de base, elle est bien équipée. À environ 14 995 $, elle propose une boîte manuelle certes, mais aussi un volant et des sièges chauffants, la connectivité Bluetooth et une caméra de recul de série.
Évidemment, plus les versions montent, plus l’équipement fait de même, incluant la navigation ou la présence d’un système télématique UVO qui permet notamment la connectivité à distance à l’aide d’un téléphone intelligent.
Mais ces nouveautés et ces accessoires ont un prix. Dans sa déclinaison la plus équipée, la petite Kia Rio5 s’affiche à un peu plus de 25 000 $. Rappelez-vous qu’il est toujours question ici d’une voiture sous-compacte, et qu’à ce prix elle se retrouve face aux concurrentes les plus féroces qui soit : les voitures compactes.
Car une Honda Civic, une Mazda3 ou même une Kia Forte se retrouvent directement dans la même fourchette de prix, offrant peut-être un peu moins d’accessoires, mais plus d’espace et de confort. Pour parvenir à garder ses consommateurs, la petite Rio doit donc faire preuve d’une grande solidité, et d’une fiabilité à toute épreuve.
Pour la fiabilité, il faudra attendre quelques années pour s’en convaincre, mais il est tout de même intéressant de noter que Kia trône au premier rang des sondages JD Power en termes de qualité initiale. Ce qui n’est peut-être pas un gage de longévité, mais qui donne certainement un bon coup de pouce dans ce domaine. Après tout, une voiture bien assemblée devrait durer plus longtemps.
En matière de comportement routier, la Kia Rio5 2018 est prévisible, sans surprise et ma foi, plutôt agréable. S’il est vrai qu’elle ne figurera jamais à la ligne de départ du Grand Prix de Montréal, elle affiche quand même une stabilité étonnante, et beaucoup, beaucoup d’accessoires et d’équipements.
Dernier détail, et non le moindre, Kia a remporté pas moins de 60 prix de design depuis la venue de Peter Schreyer dans son équipe il y a quelques années. La Kia Rio5 pourrait bien en faire partie par son style, mais aussi par son aspect pratique.
La Kia Rio5 est arrivée chez les concessionnaires. Sa soeur en version berline sera disponible fin septembre.

 

Forces : 

– Design agréable

– Accessoires de série abondants

– Silencieuse

Faiblesses :

– Échelle de prix

– Sièges arrière moins convaincants

– Transmission parfois hésitante

Fiche technique

Moteur : 4L 1,6 litre

Puissance : 130 ch @ 6 300 tr/min

Couple : 119 lb·pi @ 4 850 tr/min

Transmission : Manuelle, 6 rapports ou Automatique, 6 rapports

Rouage : TractionConsommation ville : 8,8 l/100km

Consommation autoroute : 6,4 l/100km

Prix : à partir de 14 998 $

image