2 novembre 2016
Pas d’école alternative en 2017-2018
Par: L'Oeil Régional
La CSP a revu sa politique d'admission et d'inscription

La CSP a revu sa politique d'admission et d'inscription

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Patriotes (CSP) a annoncé que le projet d’implantation d’une école primaire alternative à Sainte-Julie ne verra pas le jour à la rentrée scolaire 2017-2018.

Le conseil des commissaires a analysé la demande d’un groupe de parents en séance de travail et a décidé de mettre sur pied un comité de travail, tout en soulignant qu’une fenêtre d’opportunité s’ouvre.

«Il va y avoir des locaux qui vont se libérer à Sainte-Julie et, graduellement à travers les années, nous allons avoir une belle opportunité. C’est pour ça qu’on met en place un comité qui devra revenir au conseil avec des recommandations sur les modalités de la consultation au printemps 2017», mentionne Hélène Roberge, présidente de la CSP.

Le comité de travail devra notamment se pencher sur la population ciblée par la consultation, la nature de la consultation, les scénarios d’implantation à retenir et les modalités relatives au transport scolaire. Le rapport du comité devra être présenté au plus tard à la séance de travail du conseil des commissaires du 28 mars 2017.

Mobilisation citoyenne

Plusieurs parents se sont déplacés à la séance des commissaires pour envoyer un message fort aux commissaires. «Nous sommes très heureux de l’ouverture que la commission scolaire a manifestée à notre projet. Même si le délai est assez long et entraîne un deuil (plusieurs parents souhaitaient envoyer leur enfant à l’école alternative dès la rentrée de 2017), nous sommes conscients que le délai est réaliste compte tenu des contraintes de la commission scolaire», indique Audrée-Jade Carignan, une des instigatrices du projet.

Le groupe a connu un regain de vie dans les derniers jours avec la publication d’une vidéo de l’humoriste Mathieu Cyr. Visionnée plus de 119 000 fois depuis sa publication la semaine dernière, la vidéo a permis de donner un second souffle au projet.

«Nous sommes super chanceux de la vitrine que nous offre Mathieu. Nous travaillons depuis un an et demi à faire connaître le projet, mais nous avions atteint le maximum de ce que nous pouvions faire. Plus de 180 personnes ont rejoint notre groupe Facebook depuis la publication de la vidéo», ajoute-t-elle.

En plus de la vidéo de Mathieu Cyr, le député Stéphane Bergeron a écrit une lettre d’appui au projet qui a été remise aux commissaires.

image