31 août 2017
Baseball
Parcours doré pour Andréanne Leblanc au championnat canadien
Par: Denis Bélanger
Andréanne Leblanc et ses coéquipières. Photo : Gracieuseté

Andréanne Leblanc de Mont-Saint-Hilaire et ses coéquipières de l’équipe du Québec sont revenues du championnat canadien de baseball invitation U16 avec la médaille d’or au cou. La compétition a été disputée du 17 au 20 août en Ontario, à Vaughan, une banlieue de Toronto.

Les représentantes de la belle province ont entamé le tournoi du bon pied en remportant leurs trois premiers matchs aux dépens de la Colombie-Britannique (5-2), du Manitoba (19-0) et de la Saskatchewan (12-2). Elles ont toutefois échappé leur quatrième  match de la phase préliminaire par la marque de 19 à 11 contre l’équipe hôte.
Leur bon rendement en préliminaire a permis aux Québécoises de se qualifier pour les demi-finales. Elles ont facilement vaincu les représentantes de la Nouvelle-Écosse par un pointage de 11 à 1 pour mériter leur billet pour la finale. Dans le match ultime, l’équipe du Québec a battu l’Alberta 4 à 1 pour enlever les grands honneurs du tournoi.
Leblanc, qui joue au champ intérieur, a maintenu une moyenne de 0.333 au bâton. En neuf présences, elle a obtenu trois coups surs et un point produit. Elle a de plus croisé le marbre à deux occasions. Pour la jeune fille, c’est une belle aventure de plusieurs mois qui vient de se terminer. Elle avait été sélectionnée sur l’équipe au printemps.
«Jamais je n’aurais pu demander mieux. Une belle chimie s’est installée tout au long de l’été et les coachs nous ont très bien dirigés, admet-elle. Étant une joueuse de dernière année à ce niveau, je sentais que j’avais un rôle de plus à effectuer durant le tournoi, soit de diriger les plus jeunes de l’équipe et de leur apprendre des nouveautés. J’espère ne pas perdre contact avec les filles mêmes si nous sommes éparpillées partout au Québec.»
Une joueuse d’équipe
L’esprit collectif fait partie de l’ADN d’Andréanne Leblanc, elle qui joue plusieurs sports d’équipe. Elle enlace l’hiver les patins pour le hockey. Il y a deux ans, aux Jeux du Québec d’hiver de Drummondville, elle et ses coéquipières de l’équipe de Richelieu-Yamaska avaient remporté la médaille de bronze. Une médaille qui était un peu inattendue selon quelques observateurs. Andréanne pratique aussi le volleyball. L’été dernier, aux Jeux du Québec de Montréal, elle avait percé l’alignement de l’équipe de volleyball de Richelieu-Yamaska.
Les sports d’équipe sont une affaire de famille chez elle. Son père jouait au hockey et au baseball dans sa jeunesse tandis que sa mère pratiquait la balle donnée. Son grand frère Félix pratique les trois mêmes sports qu’elle, tandis que son cadet, Hugo, joue au baseball et au hockey. «Les sports d’équipe me permettent de vivre des expériences extraordinaires, de partager les grandes émotions qui surviennent en finale de nationaux, mais aussi de rencontrer de nouvelles personnes et de bâtir des souvenirs avec eux qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire.» n

image