26 janvier 2016
Parc canin: le conseil municipal maintenant pour la fermeture
Par: L'Oeil Régional
Selon les propos de la mairesse Danielle Lavoie, le conseil municipal a fait volte-face sur sa position face au parc canin.

Selon les propos de la mairesse Danielle Lavoie, le conseil municipal a fait volte-face sur sa position face au parc canin.

La mairesse d’Otterburn Park Danielle Lavoie affirme qu’une majorité d’élus du conseil municipal sont maintenant en faveur de la fermeture du parc canin à la suite d’une poursuite intentée contre l’Association du parc canin et la Légion royale canadienne filiale Auclair.

En mars dernier, une majorité d’élus avait voté pour la sauvegarde du parc canin. Après le dépôt de la poursuite, le conseil se serait «repositionné par rapport à ça de façon majoritaire» contre le parc canin, explique Mme Lavoie.

Quatre élus sont contre le parc et trois pour sa sauvegarde.

Toutefois, comme aucune résolution n’a été adoptée en séance publique sur cette décision, la position des élus n’a pas encore été entérinée.

Le conseil municipal s’en remettra tout de même à la décision de la cour concernant l’avenir du parc.    

«Comme le conseil est divisé là-dessus, le deuxième avocat que nous avons consulté nous recommande de nous en remettre à la justice», a indiqué la mairesse.

Dans la poursuite civile déposée à la Cour supérieure, une résidente d’Otterburn Park, Marilia Correia, réclame le démantèlement du parc. Elle allègue que le parc est illégal et contrevient aux règlements d’urbanisme de la Ville, qui ne prévoient qu’un seul usage par espace.

Rappelons que certains élus souhaitaient que le conseil municipal se positionne dans la poursuite civile. qui met aussi en cause la Ville Les élus devaient adopter une position aux séances du 14 et du 22 décembre, mais  le conseil municipal n’avait pas quorum chaque fois.

Le conseiller Jean-Marc Fortin a souhaité ajouter le parc canin à l’ordre du jour de la séance ordinaire du 21 décembre. Mais une majorité d’élus présents s’y est opposée.

Mme Lavoie avait donc repoussé la prise de décision pour janvier afin de permettre à tous les élus d’être présents.

Toutefois, la question du parc canin n’a pas été discutée à la séance du conseil municipal du 18 janvier, et ce, malgré la proposition du conseiller Fortin d’inscrire le sujet à l’ordre du jour. Une majorité d’élus, y compris la mairesse, ont encore une fois rejeté sa proposition. Deux conseillers étaient absents cette soirée-là.

Mme Lavoie a affirmé à la sortie de la séance qu’aucune autre position ne sera adoptée concernant le parc canin.

image