10 août 2016
Otterburn Park poursuit le changement de ses ampoules au DEL
Par: L'Oeil Régional
La Ville d'Otterburn Park n'a pas l'intention de faire marche arrière pour l'intégration d'ampoules DEL.

La Ville d'Otterburn Park n'a pas l'intention de faire marche arrière pour l'intégration d'ampoules DEL.

Malgré les réticences d’experts à l’égard des ampoules de diode électroluminescente (DEL) sur la santé des citoyens, la Ville d’Otterburn Park souhaite poursuivre le remplacement de ses ampoules au sodium par du DEL.

En juin, l’American Medical Association (AMA) a fait une mise en garde sur l’utilisation des ampoules DEL blanches comme lumières de rue., utilisées par plusieurs municipalités dont Otterburn Park. Cette technologie peut être «nuisible» autant pour le sommeil que sur l’environnement.

Si la lumière du DEL paraît blanche à l’œil nu, ce type d’ampoule émet une lumière bleue qui peut être néfaste sur la santé, mentionne l’AMA. La lumière blanche des lampes DEL a cinq fois plus d’impact sur le sommeil que les lampadaires de rue conventionnels, établit notamment l’association.

Otterburn Park n’a pas pour autant l’intention de faire marche arrière. «Le Service des travaux publics demeure attentif aux résultats des études disponibles, mais il n’est pas prévu de modifier nos façons de faire, du moins pour le moment», a indiqué la porte-parole de la Ville, Jenifer Brault.

Une quarantaine de lampadaires

Depuis presque deux ans, Otterburn Park a commencé à  intégrer la technologie DEL. Seuls les lampadaires défectueux passent au DEL.

Sur ses 426 lampadaires, une quarantaine de lampadaires sont jusqu’à maintenant dotés d’une ampoule DEL. Une fois la transition complétée, la Ville espère économiser 17 000$ par année.  

Otterburn Park procède au changement «si la valeur de remplacement des pièces DEL est avantageuse par rapport au remplacement des pièces au sodium», précise Mme Brault.

Ailleurs dans la Vallée-du-Richelieu, la Ville de Beloeil évalue à l’heure actuelle un projet de remplacement des ampoules.

À Mont-Saint-Hilaire, la Ville n’a pas de projet à court terme pour le changement de ses ampoules en éclairage DEL. Toutefois, «pour les nouveaux projets (ex: rue de l’Heure-Mauve et stationnement de l’AMT), l’éclairage DEL est privilégié», mentionne l’agente de communication de la Ville, Véronique Robert.  

Certaines villes québécoises comme Montréal et Trois-Rivières ont mis un frein à leur projet de remplacer leurs ampoules par le DEL en raison des mises en garde.

image