16 août 2017
Otterburn Park paiera 343 475 $ à son ancien DG
Par: Karine Guillet

Daniel Desnoyers. photo d'archives

Plus d’un an après avoir congédié son ancien directeur général, Daniel Desnoyers, la Ville d’Otterburn Park a finalement clos le dossier qui faisait l’objet de plaintes au Tribunal administratif du travail (TAT).

Otterburn Park a confirmé la semaine dernière avoir conclu une entente hors cour avec son ancien fonctionnaire pour 343 475 $. En plus de la somme versée à M. Desnoyers, la Ville a aussi déboursé 57 451 $ en frais d’avocats dans ce dossier, faisant grimper la facture totale à 400 000 $.

Congédié en juin 2016, Daniel Desnoyers s’était adressé au TAT en portant deux plaintes; l’une contestant sa destitution et l’autre pour harcèlement psychologique. Les deux plaintes avaient été regroupées en un seul dossier. Aucune audition n’avait encore été fixée.

Daniel Desnoyers a été engagé comme directeur général adjoint d’Otterburn Park en 2006 avant de prendre officiellement les rênes de la direction générale en 2011, après avoir été affecté plusieurs fois à ce poste en intérim. L’actuel conseil municipal l’avait suspendu à deux reprises en juin 2015 et en mars 2016.

Le conseil l’avait finalement congédié en adoptant une résolution à la majorité en juin 2016. Selon la résolution, le conseil reprochait notamment à M. Desnoyers «son refus de collaborer», son «comportement inapproprié» et sa «prestation de travail insatisfaisante», sans toutefois nommer d’exemples. Deux élus, Jean-Marc Fortin et Luc Lamoureux, avaient voté contre la résolution.

La mairesse d’Otterburn Park, Danielle Lavoie, n’a pas pu commenter le dossier, en raison de la confidentialité de l’entente.

Pas de directeur général pour le moment

Otterburn Park est toujours sans directeur général depuis le congédiement de M. Desnoyers, puisque la municipalité attendait de régler définitivement le dossier de l’ancien DG avant de nommer un nouveau fonctionnaire de façon permanente. Le consultant Jacques Malenfant avait assuré l’intérim avant de mettre fin à son mandat en mars.

L’ancien directeur général de Carignan, Alain Coussin, maintenant retraité, a accepté de reprendre du service temporairement depuis le 19 avril. Le conseil a prolongé son mandat jusqu’à la fin de l’année, le temps de mettre en place le processus de recrutement.

D’autres départs

Lors de la séance extraordinaire de la semaine dernière, le conseil municipal a également approuvé la fin d’emploi de la directrice du service de l’urbanisme, Julie Guilmain. Mme Guilmain était en poste depuis moins d’un an, suivant la démission de l’ancienne directrice de l’urbanisme.

Outre l’urbanisme, les travaux publics et le service de Sécurité incendie ont également perdu leur directeur plus tôt cette année. L’ancien chef des pompiers, John Thompson, avait toutefois déjà annoncé sa retraite en 2018 et affirme avoir quitté son poste pour des raisons professionnelles.

image