10 juillet 2015
Otterburn Park octroie un contrat pour la plage
Par: Karine Guillet
Le site de la Pointe-Valaine, à Otterburn Park

Le site de la Pointe-Valaine, à Otterburn Park

ENVIRONNEMENT. Les travaux de la plage de Pointe-Valaine s’amorceront cet automne. La Ville vient tout juste d’octroyer le contrat pour la réhabilitation des rives à la firme Natur’eau Lac.

La compagnie de bioconsultants a obtenu le contrat de la plage pour  223 000$.  Une autre compagnie avait aussi présenté une soumission, pour 246 000$.

La réalisation de la plage est toutefois conditionnelle à l’autorisation du ministère du Développement durable, de l’Environnement et Lutte aux changements climatiques (MDDELCC). La Ville ne sait pas quand elle peut espérer obtenir une réponse du ministère.

Les travaux de la plage devraient commencer dès septembre, après la période de fraie des poissons, pour se terminer en novembre.  La compagnie procédera à l’enlèvement de remblais afin de réhabiliter la plage naturelle en bordure du Richelieu. Deux sections de muret et un ancien quai en béton devront aussi être démolis et la compagnie devra disposer des débris (asphalte et béton) qui se trouvent dans la rivière Richelieu.

Il faudra également stabiliser les pentes des berges. Finalement, les travaux incluent également la végétalisation du site et l’aménagement d’un sentier. La porte-parole d’Otterburn Park, Jenifer Brault, soutient toutefois que la municipalité compte s’affairer à la plantation de végétaux l’an prochain.

La municipalité a également acheté un nouveau quai modulaire pour la plage à 17 000$. Selon la mairesse Danielle Lavoie, le quai actuel est défectueux, posant problème notamment aux gens qui souhaitaient monter dans leur kayak.

Le projet d’une plage en bordure du Richelieu est dans les cartons d’Otterburn Park depuis 2008. La Ville avait d’ailleurs obtenu une subvention à l’automne de la communauté métropolitaine de Montréal  (CMM) pour l’enlèvement des débris.

La Ville espère que la plage sera accessible en 2016.

image